La Pro à l’antenne pour parler développement durable

émission radio - 1Jeudi dernier, la classe de seconde générale et technologique du lycée la Providence s’est installée au centre de documentation et d’information (CDI) de l’établissement pour l’enregistrement en direct, sur le site web radio de l’académie Orléans-Tours, d’une émission portant sur le développement durable. Le sujet traité à l’antenne était consacré à l’eau douce et ses enjeux : comment la préserver ? Pour cet entretien radiophonique les lycéens avaient fait appel à deux spécialistes du service assainissement d’Agglopolys afin de développer le thème durant dix minutes avec quatre d’entre eux, sous différents aspects. C’est grâce à Stany Bomet de Canopé, en charge de l’accompagnement au numérique dans les établissements scolaires du département, et à la préparation des élèves par Astrid Chauveau, professeur d’anglais, que cette diffusion a pu se réaliser. Si les échanges ont eu lieu en français, la langue anglaise s’est glissée dans l’enregistrement. « Dans mes cours j’introduis de plus en plus de petites chansons pour faciliter l’implication de mes élèves. Pour la circonstance, ils ont choisi de composer, sur des musiques instrumentales, du rap qui se manie bien en anglais, le tout a été pré-enregistré par sécurité », explique le professeur. Une manière originale de décrire en musique ce que doit être un engagement éco-citoyen et comment chacun doit se comporter !

Texte et photo La Nouvelle République PICTOLIEN

Une Eurodéputée au lycée La Providence de Blois

député européen à  la pro - 2C’est à l’invitation du lycée La Providence et plus particulièrement des classes de seconde GT et de première STMG et STI2D qu’est intervenue dans l’établissement en fin de semaine passée l’eurodéputée Angélique Delahaye. Pour cette rencontre plusieurs thèmes abordés sous forme de questions posées par les élèves, étaient à l’ordre du jour.

« C’est pour eux un excellent exercice, commentait Yacine Bendjador, leur professeur d’histoire-géographie. L’Europe est au programme, ils se livrent ainsi à une prise de parole en public et la préparation des questions développe leur sens critique c’est ainsi qu’ils deviendront des citoyens autonomes. » Angélique Delahaye également maire de Saint-Martin-le-Beau (37) s’est prêtée de bonne grâce à cette discussion. Après avoir évoqué les fondements de la création de l’Europe elle a livré à l’auditoire ses connaissances du fonctionnement européen. Le développement durable, l’environnement, le gaspillage alimentaire, les réfugiés constituaient l’essentiel des sujets débattus. Particulièrement travaillés sur la forme et sur le fond par les lycéens ils devaient permettre à l’élue de se prononcer sur chacun d’eux. Angélique Delahaye a su apporter des réponses étayées en illustrant à chaque fois son propos d’exemples précis. Sur la question des réfugiés, Margot, Imane, Keltoum et Arthur avaient bien préparé leur dossier. « C’est un sujet d’actualité qui nous touche, expliquaient-ils. C’est à partir d’un article du Monde sur les réfugiés que j’ai creusé ce sujet, celui-ci était intitulé La France, mauvaise élève, ajoutait Keltoum. La réponse de l’euro députée ne nous a pas rassuré mais on a compris que les états membres n’étant pas solidaires cette situation était compliquée à gérer. » Cette matinée enrichissante s’est conclue par les présentations par les élèves membres de l’association Securi-Vie de leurs récentes inventions primées au dernier concours Lépine où 7 nouvelles médailles leur ont été décernées et par l’étude préparée par des terminales pour le concours Graine de Boîte organisé par la Région Centre-Val de Loire.

 

Texte et photo La Nouvelle République : M.M. PICTOLIEN

Un forum d’orientation original à La Providence

Forum orientation prof - 1Les professeurs principaux des classes de première et de terminales Sciences et technologies de la santé et du social du lycée professionnel la Providence proposaient à leurs élèves, mardi après-midi, de participer à un forum d’orientation des carrières sanitaires et sociales original, puisque les intervenants étaient à peine plus âgés que ceux qu’ils rencontraient.
Les trente représentants de divers métiers qui sont venus informer, expliquer et rassurer les lycéens sur leurs futurs choix professionnels avaient pour particularité d’être d’anciens élèves. « Nous faisons appel depuis trois ans à des jeunes qui ont fait leur parcours de formation ici il y a peu et qui ont fréquenté les mêmes sections que nos élèves actuels. Ils sont en situation professionnelle ou encore étudiants », ont précisé Anne Leroux et Martine Coutant, professeurs. Dans ces conditions « les échanges sont bien évidemment plus faciles », ont assuré deux élèves qui se destinent au métier d’infirmière. Au cours des différentes tables rondes organisées, les 60 lycéens pouvaient questionner à leur aise Célia, jeune assistante sociale, Mégane, coordinatrice de projet à la Ligue de l’enseignement public dans un département voisin, Anthony, qui suit une formation en fac de sciences pour devenir responsable qualité en établissement médical, ou Cécilia, devenue technicienne de laboratoire après une formation du secteur social. « Je pourrai leur dire que même si leur orientation n’est pas la bonne au départ, c’est toujours formateur ! »

La Nouvelle République – Cor. NR : M.M

PICTOLIEN

Mieux gérer ses émotions pour mieux vivre ensemble au Lycée La Providence de Blois

La Providence 1

Les élèves du lycée la Providence se sont montrés très réceptifs à cet atelier du vivre-ensemble

L’atelier “ Comment être bien avec soi pour être bien avec les autres ? ”, autour du mieux vivre ensemble, avait une forte résonance avec l’actualité.

C’est devenu une habitude. Comme à chaque début d’année, l’établissement blésois privé La Providence propose à ses élèves de réfléchir à une problématique. « Il est urgent de réagir pour sauver la planète et l’homme », thème de cette année, était divisé en trente-cinq ateliers dont « Comment être bien avec soi pour être bien avec les autres ? »,pour insister sur l’importance du bien vivre ensemble. Face à une classe – où se mêlent élèves et professeurs – Jérôme Brunet, directeur diocésain : « La colère, où la ressentez-vous ? » La plupart des participants placent leur main sur leur cœur. « La colère est un sentiment fort, où quelque chose en nous est piétiné », explique le directeur diocésain. « Et la peur ? », lance Jérôme Brunet. La main descend jusqu’au ventre. « Mais qu’est-ce qui provoque la peur ? », questionne-t-il ensuite. « La peur d’être rejeté, de ne pas appartenir à un groupe », rétorque Mélanie Orly, élève de BTS Économique, social et familial. « L’objectif est qu’ils prennent conscience des émotions qu’ils ont en eux », car, avance Jérôme Brunet, « on n’est pas responsable de ce que l’on ressent mais il faut savoir interpréter les indicateurs ».

Mélanie Orly, 19 ans, se montre réceptive au message : « C’est la première activité dont je vais ressortir quelque chose », assure la jeune femme qui se destine à « travailler dans le social ».

Un même événement différentes réactions

Du côté des professeurs, l’atelier permettra de mieux anticiper les réactions des élèves : « Un même événement – par exemple lorsque l’on donne un 0/20 – peut générer différentes réactions », témoigne Françoise Lacagne. « Attention, ce n’est pas parce que l’élève n’exprime rien qu’il ne ressent rien », met en gare le directeur diocésain.
Leïla Dardaba, professeur d’économie-marketing – qui retiendra que « notre bien-être dépend de beaucoup de paramètres extérieurs » – assure que cet atelier lui permettra « d’améliorer [ses] relations avec ses élèves ». Des élèves, témoigne-t-elle, qui viennent en classe « avec des craintes, des peurs ». Après les deux heures d’atelier, elle dit avoir désormais entre ses mains « un outil pour mieux gérer les émotions dans un contexte social qui n’est pas forcément évident aujourd’hui ».

Texte et photo La Nouvelle République : Adrien Planchon
PICTOLIEN

L’IFC-PRO de la Providence propose des formations pour adultes

Les titres professionnels de 6 mois et BTS en un an proposés par le lycée La Providence de Blois reprennent au Printemps.

2 réunions d’informations sont programmées en Janvier : le Mercredi 20 à 14h et le Vendredi 29 à 9h.

Ces formations certifiantes sont principalement dédiées aux salariés d’entreprise, aux demandeurs d’emploi, ou aux personnes cherchant à se reconvertir vers de nouveaux métiers.

Si cela vous intéresse, n’hésitez pas à appeler au 02.54.56.43.16 pour vous inscrire à cette réunion. Ainsi, vous saurez tout sur ces formations !
Réunion d'information titre pro IFC PRO

Web radio en anglais au Lycée La Providence de Blois

radio proLe CDI (centre de documentation et d’information) du lycée la Providence était méconnaissable jeudi dernier, transformé en studio de radio pour cause d’émission enregistrée en direct sur le site web radio de l’académie d’Orléans-Tours ! 19 élèves de seconde générale se sont convertis en animateurs pour traiter en anglais d’un sujet éducatif actuel.

Ce projet a pu se concrétiser sous l’impulsion de Mme Chauveau, professeur d’anglais. « Au programme de cette année, une unité est consacrée à la web radio. Les jeunes se sont déclarés partants pour aborder ce thème. En traitant de l’école virtuelle et en recherchant sur Internet, ils ont trouvé comment passer de cette idée au concretl’adhésion de la classe a été spontanée », souligne-t-elle.
Près de Stany Bomet, enseignant détaché à l’atelier 41 de Canopé, anciennement CCPD (Centre départemental de documentation pédagogique) et en charge de l’accompagnement au numérique dans tous les établissements scolaires du département, chaque élève, à tour de rôle, a pris la parole. Casques sur les oreilles et parlant très près du micro, Hajar et Brice, animateurs principaux, donnaient le tempo, Valentin résumait en français les différentes interventions des autres animateurs et Etienne lançait les « jingles ».
Durant plus de 10 minutes, ils ont tenu l’antenne en s’exprimant aisément en langue anglaise pour expliquer de façon convaincante les avantages de l’école virtuelle. « C’était une expérience formidable et enrichissante », témoignaient Léandra, Brice et Valentin. Ils sont prêts à recommencer et en attendant leur émission peut être réécoutée sur le site web radio de l’académie (*).

(*) webradio.tice.ac-orleans-tours.fr

Texte et photo La Nouvelle République
BOUTONLIEN

Les BTS du Lycée La Providence, généreuses avec l’APF

Lycée 1Des étudiantes du lycée La Providence ont collecté plus de 1.000 euros pour l’Association des paralysés de France. Le chèque a été remis vendredi.

Elles ne sont pas seulement jolies, les 30 filles de première année de BTS économie sociale et familiale du lycée professionnel et technologique La Providence. Elles sont également dynamiques. Et généreuses. Entre fin novembre et mi-décembre, elles ont vendu 567 tickets dans le cadre du grand jeu HandiDon, permettant de gagner cinquante lots, dont une Peugeot 2008.

«  Les filles ont montré beaucoup de motivation  »

La somme récoltée (1.134 euros) par les étudiantes a été remise vendredi après-midi à l’Association des paralysés de France (APF), représentée par Catherine Wirbelauer, responsable départementale, et Éric Lefrançois, directeur régional. L’argent servira à « acheter du matériel et à financer des sorties, des projets d’accessibilité ou encore des journées de sensibilisation dans les écoles ». 
Nathalie Allanic, professeur d’action professionnelle, était émue lorsqu’elle a remercié ses élèves pour leur investissement. « Nous avions fixé un objectif de 600 tickets. C’était très ambitieux, mais il a quasiment été rempli. C’est une belle surprise. Les filles ont montré beaucoup de motivation. »
Et d’imagination. « Nous avons vendu des tickets à nos proches, à des élèves du lycée et à des inconnus dans la rue », racontent Alison et Mathilde, 20 ans. Les deux copines, qui ambitionnent de devenir éducatrices spécialisées, ont également récupéré des sous au festival BD Boum, « plutôt auprès des dessinateurs que des visiteurs ».
Cette première édition d’HandiDon a permis à l’APF de collecter 800.000 euros sur l’ensemble du pays. Dans la région, 44.000 euros ont été accumulés. Avec 9.000 euros, le Loir-et-Cher fait figure de premier de la classe. Notamment grâce à l’abnégation des lycéennes de La Providence.
La pression est maintenant sur les futures élèves de première année de BTS économie sociale et familiale. L’an prochain, pour la deuxième édition d’HandiDon, jeu solidaire qui est amené à s’installer dans la durée, les filles devront montrer autant d’efficacité que leurs aînées. Pas gagné.

Anthony Fillet
Textes et photo La Nouvelle République – En cliquant sur la photo vous accéderez à l’article de la NR

Portes ouvertes au lycée La Providence de Blois

Venez découvrir la multitude de formations proposées par le lycée La Providence de Blois le 30 janvier :
PORTES OUVERTES ENSEIGNEMENT SUPERIEUR EN FORMATION INITIALE OU EN ALTERNANCE DE BAC +1 A BAC+3 DANS LES FILIERES SANITAIRE ET SOCIALE,TERTIAIRE ET ELECTROTECHNIQUE 
FORMATIONS BAC EN 1 AN 
MENTION COMPLEMENTAIRE : TECHNICIEN EN ENERGIE RENOUVELABLE
PREPA CONCOURS : IFSI concours sociaux 
TITRES PROFESSIONNELS : Assistant Ressources Humaines, Gestionnaire de paye, Comptable Gestionnaire 
FORMATION POST BAC EN 2 ANS 
BTS AG PME -PMI, AM,CI, MUC, NRC,CGO
BTS SP3S et BTS ESF
FORMATION POST BAC EN 3 ANS 
DIPLOME D ETAT DE CONSEILLERE EN ECONOMIE SOCIALE ET FAMILIALE (DE CESF)

Image 3

L’Ulis en chansons à La Pro

A La Providence de Blois mardi après midi, les élèves de l’ulis Lycée et des classes 2ndes GT ont présenté leur spectacle musical devant leurs camarades. Ulis La Providence de Blois

 

 

 

 

 

 

Ulis : Unité localisée d’inclusion scolaire