Sur la route des vacances …

IMG_3883Les bureaux de la Direction diocésaine ferment leurs portes jusqu’au 21 août. La voiture comme les personnes vont souffler une peu.

Toute l’équipe vous souhaite de très bonnes vacances !

Dans l’élan du Réenchantement

couv-Reenchanter-reperesUn nouveau document  « Réenchanter l’École » vient de paraître ! Son objectif est de donner des informations, des repères et des éléments de réflexion à tous les acteurs éducatifs  pour les accompagner dans leurs engagements d’aujourd’hui ou de demain, en lien avec le réenchantement.

 

« Penser, explorer et partager »…

De nombreux diocèses et établissements, dont la DDEC de Loir-et-Cher, ont répondu à l’invitation, lancée depuis deux ans, à participer au temps de fondation de la démarche du Réenchantement autour de ces trois modes d’action.

À la prochaine rentrée, s’ouvrira le temps de l’animation, avec notamment l’installation du Laboratoire national des initiatives, en lien avec les laboratoires locaux qui nourrissent déjà la démarche sur le terrain au plus proche des élèves, enseignants et personnels.

La rentrée 2017 donnera, ainsi, l’occasion à d’autres acteurs éducatifs, de s’inscrire dans cette démarche, en fonction de leurs spécificités.

Pour télécharger le document : https://enseignement-catholique.fr/dans-lelan-du-reenchantement/

 

Saint-Vincent-Père Brottier labellisé Eco-Ecole !

BLOIS ECO ECOLE  - 2L’établissement Saint-Vincent – Père-Brottier vient de se voir attribuer le label Eco-Ecole, programme international d’éducation au développement durable, développé en France depuis 2005 par l’association Teragir. Cette labellisation s’est articulée autour d’un projet mené par un comité de pilotage composé de représentants d’élèves de chaque classe de l’école élémentaire, et des CM2. Depuis la rentrée, ces écoliers motivés se sont réunis chaque mois autour d’Emmanuelle Blaize, enseignante et coordinatrice du projet. Régulièrement, ils ont mené des actions symboliques en faveur du tri des déchets et du gaspillage alimentaire : sapin de Noël composé de bouteilles plastique, totems de carnavals en cartons et objets divers, dépôt des épluchures au compost du jardin de l’école… « Ils ont dû, pour la première fois, prendre contact par mail avec des professionnels d’Agglopolys en vue d’interventions dans les classes » souligne Emmanuelle Blaize. « On est contents et fiers d’avoir aidé au recyclage, et d’avoir motivé les gens » ont confié Thiphaine, Mathéo, Matthias et Aymen qui, lui, était pourtant sceptique au départ. Aujourd’hui, le jeune garçon, qui rentrera au collège à la rentrée, regrette de ne pouvoir poursuivre l’an prochain cette aventure prévue sur trois ans. Mais les habitudes sont prises, et nul doute que les jeunes membres du comité de pilotage continueront à entraîner leur entourage à avoir de bons réflexes. Comme Mathéo qui a poussé ses parents à se munir d’un composteur.

Texte et photo La Nouvelle République

OEIL

A l’école du rugby

IMG_3850Les « gaillards » du Rugby Club de Blois interviennent à l’école Sainte-Marie-La Providence auprès de toutes les classes du primaire. Dans le magnifique parc, les enfants apprennent les fondamentaux sous la férule d’athlètes au gabarit impressionnant. Ces joueurs aussi spectaculaires que tendres avec les élèves seront sans doute amenés à revenir l’année prochaine, tant l’expérience est réussie !

Croisement de Chefs d’établissements à Saint-Vincent-Père Brottier

BLOIS DEPART SAINT VINCENT - 1A Saint-Vincent – Père-Brottier, la fête de fin d’année scolaire a été marquée vendredi soir par la cérémonie de départ de Mélanie Marpault, Chef d’établissement. Arrivée comme enseignante en grande section maternelle CP-CE1 il y a seize ans, Mélanie Marpault a pris la direction du collège en 2008. « Neuf années qui ont vu ce collège s’implanter dans le quartier… Neuf années qui m’ont permis de découvrir le métier de chef d’établissement car je n’y songeais pas… Neuf années qui m’ont permis de découvrir des modes de vie, des cultures familiales, très différents des miens… Neuf années qui m’ont permis aussi de développer une passion pour l’éducatif… » a-t-elle déclaré visiblement très émue. A la prochaine rentrée, Mélanie Marpault prendra le poste de chef d’établissement du collège Le Prieuré à Sambin.

Cette petite cérémonie était l’occasion aussi d’accueillir et de présenter aux parents son successeur, Georges Da Silva, en poste au lycée La Providence comme directeur délégué à la formation depuis trois ans. Il était auparavant enseignant dans le même établissement, et ce depuis 2001. « J’ai eu envie d’apporter une nouvelle dimension à mon parcours professionnel » a souligné le futur chef d’établissement qui souhaite pérenniser le travail accompli par Mélanie Marpault. « Je compte également mettre à profit les compétences acquises à la Providence. »

Cor. NR : Monique Cabourg
OEIL

L’école Saint-Louis de Cour-Cheverny fête la fin des travaux

IMG_3834Inauguration ensoleillée à l’école Saint-Louis de Cour-Cheverny. Derrière la façade superbement rénovée de la vieille bâtisse, les nombreuses personnes présentes ont découvert une salle d’accueil des enfants de maternelle qui répond aux nouvelles règles sécuritaires obligatoires pour les écoles. Georges Delattre, président de l’Ogec, a présenté le travail réalisé par les entreprises et peaufiné par les parents d’une Apel très dynamique et Monseigneur Batut a pu rencontrer toutes ces personnes impliquées et engagées.

Cette jolie école dirigée par Catherine Guignebert accueille une centaine d’enfants dans un cadre magnifique. D’autres projets seront portés par la communauté éducative dans les années à venir comme la transformation du réfectoire. A suivre donc …

IMG_3842

À Saint-Joseph de Mer, on inaugure encore !

IMG_8895Vendredi 23 juin, à l’occasion de l’inauguration du dernier bâtiment de l’école-collège Notre-Dame Saint-Joseph de Mer, Monseigneur Batut, évêque de Blois, a béni les nouvelles classes et les quelques 250 personnes présentes.

Devant les parents d’élèves, les amis et donateurs de l’établissement, de nombreux élus et les artisans ayant participé à la construction, et en présence de Monsieur Chauvineau, Directeur Diocésain, les Directrices de l’école et du collège ont insisté sur l’importance du don et de l’engagement de tous les membres de la communauté : parents, personnels éducatifs et d’entretien, enseignants, chefs d’établissement. Sans leur engagement de tous les jours, une école perd son âme et c’est bien « ensemble » qu’une école fait grandir. 20170510_133117

En deux ans, c’est, donc, 4 nouvelles salles qui sont mises à la disposition des élèves du primaire et du collège. Ces salles, équipées des derniers matériels informatiques, contribuent aux dispositions d’accès aux personnes à mobilité réduite et entrent dans la politique éco-responsable de l’établissement, qui vient de se voir déclaré : « Collège engagé pour le Développement Durable-mention Engagement » par le comité académique d’éducation au développement durable.

La Fondation Victor Dillard à Cheverny

IMG_3771Chaque année, la fondation réunit ses donateurs (et ceux qui pourraient le devenir) dans un lieu remarquable. Ce dîner de bienfaisance se tenait cette année sous la présidence de notre évêque Mgr. Batut, au Château de Cheverny que le Marquis de Vibraye mettait à notre disposition. La conférence de Pierre Méhaignerie, sollicité par Bruno Chauvineau notre Directeur diocésain, sur les liens école / entreprise, a été très appréciée par les soixante-dix personnes présentes à ce dîner. De même, les quelques mots prononcés par Thierry Dillard, petit-neveu du Père Victor Dillard, ont profondément touché l’assistance.

Organisée « à l’américaine », cette soirée a permis à la Fondation Victor Dillard de récolter plus de 4000 €.

La fondation remercie les partenaires qui ont soutenu l’organisation de cette soirée : Château de CHEVERNY, Jardinerie DELBARD de Contres, ERIC PILLAULT traiteur, imprimerie ISF, la boulangerie MARLAU et LE CERCLE DES ENTREPRISES DU VENDÔMOIS.

EnregistrerEnregistrer

Jean-Michel Blanquer veut une rentrée scolaire en musique

fotolia-90643537-subscription_0_729_487La musique, on le sait, adoucit les mœurs. Elle pourrait aussi atténuer les appréhensions liées à la rentrée scolaire, en tout cas, contribuer à faire du premier jour d’école un moment plus convivial, plus festif, plus détendu. C’est à tout le moins la conviction du nouveau ministre de l’éducation, Jean-Michel Blanquer.

Dans un communiqué de presse publié le mercredi 21 juin, en pleine fête de la musique, l’hôte de la rue de Grenelle propose ainsi à tous les établissements – écoles, collèges comme lycées – de participer, le 4 septembre prochain, à une opération intitulée « La rentrée en musique ».

Une façon de souhaiter la bienvenue aux nouvelles élèves

Son principe consiste à mobiliser les élèves déjà présents l’année précédente afin qu’ils accueillent en musique les nouveaux venus. Une façon originale de leur souhaiter la bienvenue.

S’il existe une chorale dans l’établissement, elle peut bien sûr être mobilisée. Mais cet accueil peut revêtir toute autre forme (simple chanson entonnée avec les enseignants, contribution d’élèves pratiquant un instrument à l’extérieur de l’école, etc.). Le ministère indique aussi que les parents d’élèves pourront eux aussi, s’ils le souhaitent, être mis à contribution, de même que le milieu associatif, les institutions culturelles et les collectivités locales.

« Bâtir l’école de la confiance »

Cette démarche s’inscrit plus largement dans le projet – évoqué à plusieurs reprises par le ministre de l’éducation Jean-Michel Blanquer et qui reste à préciser – de développer la pratique musicale collective, essentielle selon lui pour « bâtir l’école de la confiance ».

Elle n’est pas sans rappeler des initiatives menées à l’étranger. En Belgique, dans certaines écoles, les enfants sont ainsi accueillis chaque matin au son de la musique classique. « Une manière de débuter la journée de classe dans une ambiance sereine », approuve Sébastien, un père de famille dont les enfants ont, à Bruxelles, bénéficié de cet accueil en douceur lorsqu’ils étaient scolarisés dans le premier degré, il y a quelques années. (Article de La Croix)

OEIL