À St-Jo de Vendôme, les lycéens sont accompagnés par des professionnels.

stJoVendomeUne quarantaine de personnes du monde économique et associatif du Vendômois a été conviée à un petit déjeuner suivi d’entretiens avec les lycéens. Le rôle du référent est différent de celui du tuteur de stage. C’est un oeil extérieur qui met ses compétences au service du jeune pour le conseiller dans son parcours et ses projets professionnels.

Deux rencontres sont organisées dans l’année et pour le reste du temps, c’est au lycéen de prendre l’initiative. Le projet est encadré par une charte entre le lycée, les jeunes et les référents qui rencontrent les lycéens au cours d’un speed dating qui permet au lycéen de choisir son référent. Une initiative très pertinente rendue possible par les liens forts établis entre Saint-Joseph et le monde de l’entreprise de Vendôme.

JER 2017 : réenchanter le rapport au savoir

BarbonLe projet de la Direction diocésaine de Blois est ambitieux ; il s’agit de proposer aux enseignants et cadres pédagogiques de conduire une réflexion sur l’horizon anthropologique de l’enseignement de leur discipline, en de participer ainsi à la réflexion de l’Enseignement Catholique sur le « réenchantement de l’école ».

Ainsi l’atelier proposé par jean-Louis Barbon lors des Journées de l’Éducation à la Relation (JER) propose d’étudier l’approche anthropologique des disciplines enseignées aux élèves.

> En histoire et en économie, quelle place et quelle signification accorder aux trajectoires individuelles et aux expériences vécues ?

> Quelle place, les approches linguistiques laissent-elles à la subjectivité de chacun et à son développement ?

> Comment articuler, dans les domaines scientifiques une approche technique fondée sur les mathématiques et l’interrogation sur l’histoire et la variabilité de la production des connaissances ?

L’atelier permettra aux participants de préciser leur approche du sens implicite des contenus et méthodes des disciplines, d’envisager des pistes d’évolutions possibles, pour exprimer l’identité même, et la raison d’être de l’Enseignement Catholique, et d’envisager un répertoire d’actions possibles au plan personnel et/ou en équipe.

Jean-Louis Barbon est intervenant à Vincent de Paul Formation et Membre du Comité de rédaction de la revue en ligne « Educatio », consacrée à une réflexion prospective sur l’éducation chrétienne.

LIRE !

« Quel calme ! Quel silence dans l’école ce vendredi ! Mais que se passe-t-il à l’école Notre-Dame de Vendôme ? » Ce vendredi à 11h10, tout le monde, élèves, enseignants, membres du personnel, a cessé ses activités pour LIRE. Chacun a pris son livre et a fait une pause d’un quart d’heure de lecture-plaisir. L’objectif ? Lire, faire lire, aimer lire, donner l’exemple aux enfants qui peuvent voir des lecteurs en action !

Désormais à Notre-Dame, tous les vendredi à la même heure, le temps s’arrête … à la grande joie de tous.

323cab33b4993cfd72f2517f7a250da3

EnregistrerEnregistrer

Comment seront désormais orientés les futurs étudiants

admission-post-bacLe gouvernement a précisé le 9 novembre le fonctionnement de la procédure amenée à remplacer, dès janvier, Admission post-bac (APB).

La page APB est tournée. Dix jours après avoir présenté son plan Étudiants, qui réforme les conditions d’entrée à l’université, le gouvernement a précisé le 9 novembre la procédure qui remplacera Admission post-bac (APB), cible de vives critiques.

Le nouveau système, dont le nom sera arrêté après une consultation sur l’Internet, entrera en vigueur le 15 janvier, indique ainsi dans un entretien au Parisien la ministre de l’enseignement supérieur Frédérique Vidal. Il tient compte du principe d’« attendus », finalement préféré à celui de « prérequis », suivant lequel les « facs » pourront, même dans les filières non-sélectives, conditionner une inscription Lire la suite

Les fruits de l’amitié franco-allemande

P1010160Un pommier a été planté aujourd’hui à l’école Saint-Charles de Blois. Un arbre remis en cadeau par l’école allemande de Walhwies (Freie Waldorfschule) aux élèves de Saint-Charles qui se sont rendus en Allemagne au mois de mai. Cette école se situe près du Lac de Constance dans le Sud du pays.

Une cérémonie a eu lieu à l’école en présence de tous les enfants, du Directeur diocésain et d’un membre du Lion’s Club qui a participé au financement de ce voyage scolaire. Ce pommier qui donnera les fruits d’une bonne tartes aux pommes dans quelques années sera aussi un « arbre à souhaits ». Tout le monde pourra y suspendre un souhait. Le premier pourrait être : « que les élèves allemands puissent venir à Blois rencontrer les élèves de Saint-Charles ».

EnregistrerEnregistrer

Semaine de la solidarité

AfficheRefugiesDu 11 au 15 décembre, la semaine de la solidarité sera vécue dans nos établissements en pensant aux enfants des familles réfugiées qui y sont scolarisés. Les actions mises en place (opérations « bol de riz ») serviront à financer, via la Fondation Victor Dillard, des cours de soutien, des aides aux devoirs, du FLE (Français Langue Etrangère).

EnregistrerEnregistrer

JER 2017 : l’éducation à la relation sous le signe des neurosciences

Affiche2

Jeudi 30 novembre à 20h30

C’est Pascale Toscani qui viendra présenter en conférence « grand public » ces travaux sur les neurosciences en éducation. Elle dirige le Groupe de Recherche en Neurosciences et Education (GRENE) qui mène des recherches-actions directement au sein d’établissements scolaires.

MYTHES ET RÉALITÉS

Les neurosciences éducatives reinterrogent le processus d’enseignement-apprentissage. Se plaçant dans cette perspective, Pascale Toscani prône une école et plus globalement un système éducatif plus « scientifiques », qui se fondent davantage sur les connaissances issues de la recherche portant sur le fonctionnement du cerveau. L’enjeu s’avère majeur : il s’agit de favoriser les apprentissages chez tous et chez « chaque un », quelles que soient ses difficultés ou ses troubles.

Entrer dans cette démarche de la compréhension du mécanisme des apprentissages nécessite pour chacun de changer notre conception de l’intelligence et de comprendre que les neurosciences se trouvent à la croisée de toutes les disciplines.

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

Première pierre au Lycée de Boissay à Fougères

boissayVendredi, en fin de journée, de nombreuses personnalités, dont l’évêque Mgr Batut, président de la Fondation Victor-Dillard, propriétaire des murs, Pierre Chauvineau, directeur diocésain de l’enseignement catholique, Marc Fesneau, député, les élus régional et départemental, Éric Martelière, maire du village, avaient répondu à l’invitation de Pierre de Bizemont, président de la Société de gestion du lycée de Boissay, pour la cérémonie de la pose de la première pierre de l’extension de l’établissement.
En ouverture, Pierre de Bizemont retraça l’historique du bâtiment, château de la fin du XVe siècle, modifié au XVIe et remanié à la fin du XVIIe. Pour la petite histoire, bien que n’étant jamais venu dans ces lieux, Benjamin Franklin conseilla et suivit la pose de sept paratonnerres sur le château et les communs, Boissay fut en quelque sorte un précurseur.
Acquis dans des conditions équivalant à un don, à condition d’en faire une école pour former les jeunes femmes du monde rural, « Boissay est aujourd’hui un établissement catholique mixte privé sous contrat, à la pointe du progrès en ce qui concerne l’aide à la personne, un des plus performants de ce type dans la région », dira Pierre de Bizemont. Lire la suite

Le lien école-collège passe par le sport à Vendôme

Le lien école/collège se vit à l’heure du sport au sein de la comète Vallée du Loir. Vendredi dernier les classes de CM1 et CM2 des écoles Notre-Dame de Vendôme et Saint Jean-Baptiste à Coulommiers la Tour sont venus rejoindre leurs aînés du collège St Joseph aux Grands prés pour participer à un cross. Le soleil était au rendez-vous, les enfants heureux, le tout dans un esprit sportif. Cette rencontre s’inscrit à la fois dans le projet de renforcer les liens entre les établissements du premier et du second degré mais aussi dans le projet de la création de la 6ème à dominante sportive à cette rentrée 2017 à St Jo.

Victor Dillard s’affiche

IMG_4129En prévision du lancement du timbre « Père Victor Dillard » que La Poste dévoilera le 6 octobre au lycée Notre-Dame des Aydes, l’établissement se pavoise. C’est une opération de grande échelle …