Financement des maternelles

mater.jpgGrâce à la loi Blanquer, l’enseignement catholique doit recevoir dans les mois qui viennent quelque 150 à 200 millions d’euros annuels. Ces sommes devront être versées par les communes aux maternelles privées pour financer leurs frais de fonctionnement.

C’est une conséquence de l’obligation d’instruire les enfants dès l’âge de 3 ans, au lieu de 6 ans. Grâce à la loi Blanquer, l’enseignement catholique doit recevoir dans les mois qui viennent un afflux d’argent public. Une somme que les diocèses entendent réclamer aux mairies. «On s’en préoccupe beaucoup», reconnaît-on à la direction de l’enseignement catholique, où les représentants des «cellules forfaits communaux» des diocèses seront réunis le 9 octobre pour s’organiser. Un décret d’application devrait être publié en octobre.

Une année scolaire qui commence sous le signe d’une « alliance éducative »

logoAlliance.jpgLa journée de rentrée des Chefs d’établissement et de leurs collaborateurs a été consacrée à la mise route d’un travail sur le projet d’une « alliance éducative » voulue par notre évêque, Monseigneur Batut.

Il s’agit de s’intéresser aux relations de confiance qui sont à construire entre les parents et nos établissements. Les tensions existent et elles sont nombreuses. « Pour que la synergie éducative s’applique, et que le passage de témoin se fasse, il faut une confiance de principe dans l’institution éducative ».

Tel devrait être le pacte éducatif, dans lequel les parents ne disparaissent pas mais interviennent comme partenaires en demeurant premiers éducateurs. Ce travail d’écriture d’un texte fondateur d’une confiance retrouvée va se dérouler tout au long de ce premier semestre.

 

La protection des publics fragiles dans l’Enseignement catholique

PPPF-couv-200x300
Informer, prévenir, signaler, protéger… l’enseignement catholique se dote d’un programme qui formalise les conduites à tenir face aux diverses formes de maltraitance étant survenues ou pouvant survenir dans les établissements. Josiane Hamy, chargée de mission au département éducation du Sgec détaille sur RCF la mise en oeuvre de ce programme.

https://rcf.fr/vie-quotidienne/des-referents-pour-le-pppf-un-programme-de-protection

Des fresques géantes pour ND de Vineuil

Sans_titre.pngL’ensemble scolaire Notre-Dame des Anges  de Vineuil qui rassemble près de 400 élèves est sur le point de colorier des pans entiers de ses murs. Ce projet de grande ampleur fait appel aux « Toqué Frères » qui vont diriger un chantier auquel les élèves vont participer.

« Nous voulons un environnement toujours plus agréable et embellir le cadre de notre ensemble scolaire avec de la couleur. Au sein de notre établissement nous souhaitons donner un horizon, une couleur, une respiration à chacun de nos élèves. Nous souhaitons que les élèves aient un environnement toujours plus agréable cependant, cela ne se reflète pas toujours dans les infrastructures . »

Un appel aux dons

L’école lance un appel ! Elle a besoin de vous pour financer la réalisation des fresques : il manque 6000€ pour financer le projet. Pouvez-vous envoyer à vos familles et contacts cet appel aux dons ?

Pour participer au projet rendez-vous sur : https://jaidemonecole.org/projects/129

Vos dons peuvent bénéficier d’une réduction d’impôts.

Les Toqué Frères sont deux graphistes chrétiens qui embellissent les villes avec des messages plein d’optimisme. A voir sur ce lien : https://toquefreres.com/la-vraie-sagesse-cest-detre-toque/

Nouvelle émission « comme à la radio » du collège Saint-Charles de Blois

photo-crois-rouge-1024x576C’est la dernière livraison de cette très bonne radio de collégiens qui nous parlent aujourd’hui de citoyenneté.

Cliquez sur l’image ou sur ce LIEN pour accéder à l’émission.

Happy days à Pontlevoy

C5cf9b3913ca2981d298b4936.jpgette semaine, la Comète « Sologne Viticole » s’est rassemblée autour d’activités sportives et culturelles en anglais ! C’était les « happy days » ! Il faut dire que le collège Le Prieuré de Sambin dispose d’une antenne « Collège British » où la langue de Shakespeare est utilisée couramment . C’est en s’appuyant sur ce collège que les six écoles de la comète ont vécu à l’heure anglaise et appris à s’exprimer en anglais. Les « grands » élèves du collège british et du lycée de Pontlevoy étaient bien sûr de la party pour animer tous les ateliers avec la professeure d’anglais et un éducateur d’origine australienne, Mike Mc Cosker. Favoriser la prise de parole et s’immerger dans un bain anglais sont deux objectifs largement atteints.

Malheureusement, la journée de mercredi a été annulée à cause d’une alerte météo.

Les école présentes : Notre-Dame de Chitenay, Sainte-Geneviève de Contres, Sainte Marie-Madeleine des Montils, Les Bernardines de Saint-Aignan, Saint-Joseph de Sambin et Saint-Louis de Cour-Cheverny.

Un cross solidaire et 4000 € pour Handi’chiens

5cf9b2eb795992f0268b48fb.jpgLa somme provient des dons obtenus lors du cross solidaire organisé par l’ensemble scolaire Notre-Dame des Anges de Vineuil et l’école Monsabré de Blois. Les enfants du CP à la 3ème ont couru pour la bonne cause et des personnes de l’association sont venues présenter le travail de deux chiens lors de la remise du chèque.

L’école à trois ans, une question d’argent ?

Le projet de loi « école de la confiance » vient réaliser un engagement du président de la République : abaisser l´âge de l´instruction obligatoire à 3 ans.

Sur le papier, l´instruction à 3 ans fait l´unanimité. D´ailleurs en France, 98% des enfants de 3 ans vont déjà à l´école maternelle. Mais son inscription dans la loi a une conséquence moins visible : l´obligation pour les maires de financer les maternelles privées. Les syndicats enseignants dénoncent une entorse à l´école publique. De quoi relancer la « guerre scolaire » ?

Un documentaire de Public Sénat, réalisé par Fabien Recker.

Le lycée Sainte-Cécile accompagne les seniors de son territoire

60465117_2619046751458518_1518696510265491456_nLes professeurs et les élèves ont reçu récemment les participants aux ateliers pour les personnes âgées, au nombre de 62 sur Montoire, financés par la Conférence des financeurs et le département. Les élèves de CAPa2 ont fait le bilan des ateliers : « Mémoire », fort apprécié mais trop court pour certains. « Cuisiner autrement » a permis la création de lien social et de découvrir des conseils de préparation évitant les maladies chroniques. « Bien-être », avec le lien intergénérationnel au travers des moments de relaxation, de sophrologie et de massages. Ces interventions seront renouvelées l’an prochain avec un atelier supplémentaire « Sécurité pour soi et pour les siens ».
Les élèves de terminale ont ensuite présenté les ateliers numériques mis en place à Couture-sur-Loir et Montoire-sur-le-Loir. Le plaisir des rencontres, le prêt de matériel, les échanges ont facilité l’accès au numérique en abordant les bases de l’utilisation d’internet. Chacun a pu ensuite déguster avec plaisir, le cocktail préparé et servi par les élèves de CAPa2.

Happy Days en Sologne

La Comète Sologne Viticole va faire bouger les jeunes en anglais. A Pontlevoy, nous accueillerons les 3, 4 et 7 juin une manifestation d’envergure, les « HAPPY DAYS ».
3 journées, une par cycle, pour confronter les élèves des 6 écoles de notre Comète autour de jeux sportifs menés en anglais.

Les ateliers préparés par les enseignantes des écoles seront animés par des élèves du Collège British aux côtés des enseignantes.
Des élèves du LEAP de Boissay prêteront également main forte, particulièrement dans l’encadrement des plus jeunes.

En cliquant sur l’image ci-dessous, vous aurez un aperçu de la visite de l’Ours Paddington en Sologne …Capture d’écran 2019-05-22 à 14.25.18

 

ecolesambinpontlevoy.toutemonecole.fr/…/cce27216-ae4e-4b0b-8983-40ea0c33d597