C’est la rentrée !

smb.jpgTandis que les informations nationales font état de beaucoup d’hésitations ou de reports pour le retour en classe des enfants dans la foulée du déconfinement, certaines écoles catholiques de Loir-et-Cher ont ouvert leurs portes en début de semaine. C’est le cas notamment à Mer et à Blois où ce matin, le directrice de l’école sainte-Marie et son équipe, masquées sur le trottoir, attendaient les élèves et leurs parents.
Des élèves visiblement intimidés et déroutés par le « jeu de piste » mis en place pour accéder à leur salle de classe : marquages au sol, panneaux indicateurs, personnels pour guider, un arsenal de mesures qui passe par les lavabos et le lavage des mains obligatoire. Mais déjà la sonnerie retentit et les cours commencent, en effectifs réduits bien sûr, mais cette fois face à l’enseignant(e). Les cours ont repris !

Les écoles de notre diocèse auront toutes ouvert au plus tard le lundi 18 mai.

 

Ecole Saint-Charles à Blois : plus d’élèves en classe Montessori

5dfd81d6217106d2038b469bSous contrat avec l’Education nationale depuis la rentrée, la classe Montessori de l’école Saint-Charles accueille 25 élèves soit une dizaine de plus par rapport à l’an passé. Une belle satisfaction pour la directrice Gaëlle Fonty qui se bat depuis 2010 pour développer cette pédagogie prônant un enseignement individualisé tenant compte du rythme de l’enfant. Il y a quelques jours, les aménagements de la classe ont été présentés aux parents. Ce fut l’occasion pour eux de dialoguer avec les responsables Gaëlle Fonty et Véronique Halay. Le passage sous contrat a permis d’abaisser les coûts de façon substantielle, les frais annuels d’inscription passant de 2.700 à 1.700 euros. L’établissement privé catholique envisage de créer une nouvelle classe Montessori pour la tranche d’âge 6-9 ou 6-12 ans dans deux ou trois ans.

Texte et photo La NR

Attentif comme une grenouille

5df04ca447595f6c0d8b45e2L’école Saint-Vincent – Père-Brottier mène actuellement une action auprès des classes de cycles 2 et 3 afin d’aider les élèves à développer leur attention. Ainsi, à raison d’une heure par semaine, les enfants apprennent à stabiliser, diriger, et déplacer leur attention à l’aide de la méthode L’attention, ça marche ! développée par Eline Snell, auteure de Calme et attentif comme une grenouille. « Être dans une relation intime avec soi-même, c’est un enjeu important aujourd’hui », affirme Élisabeth Brevet, instructrice en pleine conscience pour les enfants, chargée de la formation auprès des élèves. « Je les invite à entrer en contact avec toutes les ressources intérieures qu’ils ont en eux. L’objectif est de retrouver la maîtrise de l’attention, de sortir des réponses automatiques. »
Chaque séance débute par le rappel des règles. « Rien de ce qui est dit ici ne doit sortir. On ne rapporte pas, on ne commente pas, on ne critique pas. C’est le respect de la parole. » Élisabeth Brevet utile trois objets symboliques. La pierre parlante donnée à celui qui veut s’exprimer « pour donner confiance dans la parole et l’écoute ». Le bol chantant qui sonne « pour gagner silence », et l’image de la grenouille « qui invite à être aussi calme qu’elle ». Posture détendue, yeux fermés, les enfants accueillent le flot de leurs pensées. « Parfois, elles nous commandent… Ou elles ne racontent pas toujours la vérité… Il faut se méfier de ses pensées… »
Ce mardi, en conclusion, les élèves se livrent à une petite méditation. « Que faire quand on rumine ? »Élisabeth donne des pistes. « Tu n’es pas obligé de suivre tes pensées, de leur obéir, car elles inventent beaucoup. » Des exercices sont ensuite repris en classe chaque jour avec l’enseignante. Après trois séances sur les dix programmées, Armelle Le Mestre note que ses CE2-CM1-CM2 ont progressé, gagné en concentration. « C’est une expérience positive qui nous a été rendue possible grâce au soutien financier du Rotary club. »

Texte et photo NR

Un nouveau site web pour le groupe scolaire Saint-Joseph Notre-Dame de Mer

Capture d_écran 2018-01-26 à 11.43.15Moderne, beau et ergonomique, le nouveau portail internet de Saint-Joseph Notre-Dame vaut la visite. Gageons qu’il deviendra au fil du temps un support indispensable aux nombreuses actualités de cet établissement très dynamique !

www.sj-mer.fr

École et handicap à Contres

sensibilisation-handicap (65).JPGL’école sainte-Geneviève de Contres a organisé une journée sensibilisation aux handicaps. Le comité handisport 41 a présenté des ateliers foot en fauteuil roulant et jeu avec un ballon sonore les yeux bandés. Tous les élèves ont participé.  Puis nous avons eu l’intervention de Marie-Amélie Le Fur, athlète paralympique triple médaillée des JO de Rio notamment, et originaire du Loir et Cher.

Cette journée a été proposée et financée par l’APEL de notre école. Un moment très riche en émotions et en sensations nouvelles … dur dur de ne pas utiliser la vue !!

LIRE !

« Quel calme ! Quel silence dans l’école ce vendredi ! Mais que se passe-t-il à l’école Notre-Dame de Vendôme ? » Ce vendredi à 11h10, tout le monde, élèves, enseignants, membres du personnel, a cessé ses activités pour LIRE. Chacun a pris son livre et a fait une pause d’un quart d’heure de lecture-plaisir. L’objectif ? Lire, faire lire, aimer lire, donner l’exemple aux enfants qui peuvent voir des lecteurs en action !

Désormais à Notre-Dame, tous les vendredi à la même heure, le temps s’arrête … à la grande joie de tous.

323cab33b4993cfd72f2517f7a250da3

EnregistrerEnregistrer

Les fruits de l’amitié franco-allemande

P1010160Un pommier a été planté aujourd’hui à l’école Saint-Charles de Blois. Un arbre remis en cadeau par l’école allemande de Walhwies (Freie Waldorfschule) aux élèves de Saint-Charles qui se sont rendus en Allemagne au mois de mai. Cette école se situe près du Lac de Constance dans le Sud du pays.

Une cérémonie a eu lieu à l’école en présence de tous les enfants, du Directeur diocésain et d’un membre du Lion’s Club qui a participé au financement de ce voyage scolaire. Ce pommier qui donnera les fruits d’une bonne tartes aux pommes dans quelques années sera aussi un « arbre à souhaits ». Tout le monde pourra y suspendre un souhait. Le premier pourrait être : « que les élèves allemands puissent venir à Blois rencontrer les élèves de Saint-Charles ».

EnregistrerEnregistrer

Le nouveau directeur du groupe scolaire Saint-Vincent-Brottier de Blois

BLOIS SAINT VINCENT BROTTIER - 1Pour sa première rentrée à Saint-Vincent – Père-Brottier, Georges Da Silva, chef d’établissement et coordinateur, décrit une ambiance paisible avec des effectifs en hausse. « Avec cent deux élèves inscrits au collège, et soixante-dix en maternelle et primaire, nous restons une petite structure. Je tiens à préserver cet aspect familial, cet esprit. » De même, Georges Da Silva souhaite pérenniser le travail effectué avant lui, et ceci durant neuf ans, par Mélanie Marpault, ancienne directrice. « C’est une continuité, mais j’espère aussi apporter mon expérience des années passées à la Providence, à Blois, comme enseignant en électrotechnique, puis comme directeur délégué à la formation professionnelle. » Dans cette optique, Georges Da Silva projette une orientation du collège vers le monde de l’entreprise. Avec pourquoi pas des classes en immersion. Les Projets Plus, avec renforcement et approfondissement en français et en anglais vont se poursuivre, de même que le suivi personnalisé qualité de chaque élève. « Comme dans tous les établissements catholiques, le projet Education à la relation répond aux attentes du bien vivre ensemble. Nos jeunes sont en grande majorité issus du quartier. C’est un beau labo ici, avec une population cosmopolite. Saint-Vincent – Brottier doit être un ascenseur social pour tous. »

Cor. NR : Monique Cabourg
OEIL

A l’école du rugby

IMG_3850Les « gaillards » du Rugby Club de Blois interviennent à l’école Sainte-Marie-La Providence auprès de toutes les classes du primaire. Dans le magnifique parc, les enfants apprennent les fondamentaux sous la férule d’athlètes au gabarit impressionnant. Ces joueurs aussi spectaculaires que tendres avec les élèves seront sans doute amenés à revenir l’année prochaine, tant l’expérience est réussie !

L’école Saint-Louis de Cour-Cheverny fête la fin des travaux

IMG_3834Inauguration ensoleillée à l’école Saint-Louis de Cour-Cheverny. Derrière la façade superbement rénovée de la vieille bâtisse, les nombreuses personnes présentes ont découvert une salle d’accueil des enfants de maternelle qui répond aux nouvelles règles sécuritaires obligatoires pour les écoles. Georges Delattre, président de l’Ogec, a présenté le travail réalisé par les entreprises et peaufiné par les parents d’une Apel très dynamique et Monseigneur Batut a pu rencontrer toutes ces personnes impliquées et engagées.

Cette jolie école dirigée par Catherine Guignebert accueille une centaine d’enfants dans un cadre magnifique. D’autres projets seront portés par la communauté éducative dans les années à venir comme la transformation du réfectoire. A suivre donc …

IMG_3842