Hybridation

A l’école Sainte-Marie La Providence de Blois, les CE2 font des maths en classe mais n’oublient pas les amis restés chez eux. D’ailleurs regardez, ils sont tous à l’écran en visio-conférence. Le même cours au même moment !

C’est la rentrée !

smb.jpgTandis que les informations nationales font état de beaucoup d’hésitations ou de reports pour le retour en classe des enfants dans la foulée du déconfinement, certaines écoles catholiques de Loir-et-Cher ont ouvert leurs portes en début de semaine. C’est le cas notamment à Mer et à Blois où ce matin, le directrice de l’école sainte-Marie et son équipe, masquées sur le trottoir, attendaient les élèves et leurs parents.
Des élèves visiblement intimidés et déroutés par le « jeu de piste » mis en place pour accéder à leur salle de classe : marquages au sol, panneaux indicateurs, personnels pour guider, un arsenal de mesures qui passe par les lavabos et le lavage des mains obligatoire. Mais déjà la sonnerie retentit et les cours commencent, en effectifs réduits bien sûr, mais cette fois face à l’enseignant(e). Les cours ont repris !

Les écoles de notre diocèse auront toutes ouvert au plus tard le lundi 18 mai.

 

Enfants et parents codent à l’école le samedi

 

C’est peut-être avec surprise que les parents ont découvert un nouvel enseignement dans l’emploi du temps de leurs enfants : le code. En effet, comme dans d’autres pays autour de nous, l’Education nationale a inscrit aux programmes de l’école et du collège une initiation à l’informatique, appelée « algorithmique », ou bien « fondements du numérique », ou encore « code », ou « informatique ». Plus précisément, « l’enseignement de l’informatique (codage, algorithmique) est introduit au collège et une sensibilisation au code est proposée à l’école primaire », ce qui s’ajoute aux cours déjà proposés au lycée.

L’idée n’est pas de faire des enfants de futurs informaticiens, mais plutôt de les initier à une nouvelle langue « vivante », pour mieux comprendre dans la numérisation des données.

Un coding-goûter pour apprendre en s’amusant

C’est ainsi qu’en s’appuyant sur les compétences et la générosité des trois membres de « LOIR ET CHER TECH » et du FabLab Robert Houdin de Blois, l’école Sainte-Marie La Providence a organisé le premier Coding-Goûter dans une école. Une vingtaine de paires « parent/enfant » sont venus apprendre les rudiments du codage grâce à des petites applications simples et ludiques. Bien sûr, la partie « goûter » n’a pas été oubliée, car le travail derrière les écrans, ça creuse !