Partage de responsabilité à l’école Saint-Charles de Blois

Sensibilisée aux nouvelles techniques pédagogiques, l’école Saint-Charles, Quinière, participe depuis la rentrée, à la Semaine du réenchantement de l’enseignement catholique. Le concept repose sur une approche relationnelle entre élèves et enseignants, ouverte au partage de responsabilités. Ainsi, des ateliers créatifs laissent toute liberté aux enfants, pour s’exprimer sur des sujets aussi variés que l’art, ou la construction d’une ville. A titre d’évaluation, des élèves bâtissent, à partir de plaques en bois, une mégalopole et ses infrastructures, tandis que d’autres ont suivi un stage cinéma, comme l’explique Elias, porte-parole de l’équipe Journalistes : « Ce stage nous a appris à communiquer, cela nous permettra d’interviewer nos parents et nos enseignants sur nos réalisations, en engageant notre responsabilité » déclare fièrement devant la directrice d’établissement, le jeune chroniqueur Elias. 

 Article La Nouvelle République

Les fruits de l’amitié franco-allemande

P1010160Un pommier a été planté aujourd’hui à l’école Saint-Charles de Blois. Un arbre remis en cadeau par l’école allemande de Walhwies (Freie Waldorfschule) aux élèves de Saint-Charles qui se sont rendus en Allemagne au mois de mai. Cette école se situe près du Lac de Constance dans le Sud du pays.

Une cérémonie a eu lieu à l’école en présence de tous les enfants, du Directeur diocésain et d’un membre du Lion’s Club qui a participé au financement de ce voyage scolaire. Ce pommier qui donnera les fruits d’une bonne tartes aux pommes dans quelques années sera aussi un « arbre à souhaits ». Tout le monde pourra y suspendre un souhait. Le premier pourrait être : « que les élèves allemands puissent venir à Blois rencontrer les élèves de Saint-Charles ».

EnregistrerEnregistrer

La bonne rentrée de l’école Saint-Charles de Blois

On se réjouit, dans l’école de la rue de la Quinière de l’arrivée de 28 élèves de plus à la rentrée. Une bonne nouvelle, par les temps qui courent, comme c’est écrit dans l’article de la renaissance du Loir et Cher. Pour Gaële Fonty, directrice de l’école « c’est le résultat de trois ans de travail. On cueille les fruits de nos efforts » qui ont attribué à l’école « une bonne réputation ».

A lire : l’article de Pascal AUDOUX – La Renaissance du Loir et Cher

La renaissance du Loir et Cher - Ecole saint-Charles de Blois