Les Chefs d’établissement se réunissent en Sologne

IMG_3440Comme chaque année, les Chefs d’établissement se sont extraits de leur école, collège ou lycée  pendant deux journées au Centre de rencontre des générations de Mont Evray. Au programme, un point sur les réformes qui ont « bousculé » ces dernières années, des travaux en groupes pour envisager des plans de formation et des temps d’échanges et de convivialité bien utiles.

Une belle ambiance ensoleillée a régné sur ce merveilleux coin de Sologne et a conforté un groupe de Chefs d’établissement tournés vers la réussite des projets diocésains.

Tenter la pédagogie personnalisée… dans le second degré

La formation des enseignants sur des pédagogies différenciées est une priorité diocésaine depuis le lancement de « CAP 2020 ». C’est ainsi que plus de cent enseignants du premier degré se sont formés depuis maintenant 5 ans dans le diocèse. La réforme du collège et la modification du cycle 3 qui rassemble maintenant les CM1, CM2 et 6ème est une incitation à offrir aux élèves de l’école les mêmes pédagogies en arrivant au collège.

La Direction diocésaine a ainsi organisé une après-midi de présentation de la pédagogie personnalisée à des enseignants de 6ème. Nathalie Beaufrère, formatrice à l’ISFEC Lasalle-Mounier, a présenté le concept, répondu aux interrogations légitimes, proposé de manipuler des outils, incité les uns et les autres à se lancer.

La mise en place de cette pédagogie, au collège, prendra un peu de temps. Elle bouscule les habitudes, suscite des questions des Chefs d’établissement, des parents et des enseignants… Les élèves, eux, ont l’air convaincus.

La formalisation d’une formation spécifiques des enseignants du collège est à construire. Les 25 enseignants présents à Blois ce jour, seront sans doute des pionniers de cette démarche.

La pédagogie personnalisée

Pour un enseignant, mettre en œuvre la pédagogie personnalisée aujourd’hui, c’est avoir conscience que l’élève est une personne. C’est prendre en compte l’élève dans son intégralité : son corps, son cœur, son intelligence.

C’est proposer des dispositifs de différenciation afin que tous les élèves puissent acquérir les compétences du socle commun grâce à un parcours adapté à chacun. C’est inviter l’élève à s’engager en participant à la construction de ce parcours. C’est permettre à l’élève d’accéder à l’autonomie nécessaire pour réaliser des choix afin de se faire progresser. Que dois-je travailler ? Avec quels outils ? Avec qui vais-je travailler ? C’est développer la coopération, les interactions entre les élèves parce que chacun a à apprendre des autres.

C’est enseigner autrement.

Pendant leur année de Master 1 MEEF (Métiers de l’Enseignement, de l’Education et de la Formation), un module d’enseignement permet aux étudiants d’aller à la rencontre de Maria MontessoriCélestin Freinet, le Père Faure. Les étudiants découvrent les outils organisationnels (la programmation, le plan de travail), les outils didactiques et leur importance dans la construction des apprentissages. Ils manipulent, conçoivent des outils sensoriels, des outils en Mathématiques, en Maîtrise de la langue,… Ils comprennent les enjeux d’une pédagogie fondée sur la construction de l’autonomie, la motivation et la confiance en soi.

Journée « identités et différences » au collège Le Prieuré de Sambin

Mardi 29 septembre sous un beau soleil, s’est déroulée la première des trois journées « éducation à la relation » programmées pour cette année au collège « Le Prieuré » de Sambin. Destiné aux élèves de 6ème et 5 ème, cet événement avait pour thème « Identités et Différences ». Un temps long pour réfléchir sur ces deux notions intimement liées.

8 ateliers très animés

8 groupes d’une vingtaine d’enfants se sont mis en mouvement pour participer à 8 ateliers animés par des enseignants ou des intervenants extérieurs comme le Mouvement Rural de Jeunesse Chrétienne (MRJC) ou la troupe théâtrale de la Compagnie du Hasard.

Dans ce beau collège animé de façon plutôt « dynamique » et joyeuse par toute l’équipe d’adultes, les jeunes se sont réunis pour s’interroger sur leur place dans le groupe, le port de l’uniforme, les moqueries, leurs propres émotions, l’impact de leur parole et de leur vocabulaire ou la vision chrétienne de la différence…

La projection d’un film du témoignage de Jean Vannier à propos des communautés de l’Arche a clôturé cette journée trop courte, mais oh combien intense !

 

Le Chemin de Croix à l’école Saint-Charles, Blois.

Cette année, le calendrier nous donnait de vivre la Semaine Sainte avant les vacances. Nous avons donc préparé un Chemin de Croix, à l’école St Charles de Blois, devant lequel petits et grands sont venus se recueillir, et méditer sur les étapes de la Passion de notre Seigneur. Ce furent de beaux moments, denses et riches en communion fraternelle, et en interrogations… Mais n’est-ce pas les questions des enfants qui nous font avancer nous-mêmes ?
Merci à tous ces enfants pour leur prière et leurs remarques !
DSCN1612 DSCN1619

Journée régionale des chefs d’établissement : Pascal Balmand et le statut de l’EC

P1090712Près de 250 personnes se sont pressées mercredi 25 septembre dans la grande salle de Cap-Ciné pour assister à un programme d’un grand intérêt. La venue du nouveau Secrétaire général de l’Enseignement catholique, Monsieur Pascal Balmand a mobilisé tout ce que la région Centre compte de responsables institutionnels. Trois évêques, des présidents et présidentes d’associations partenaires et des chefs d’établissement curieux d’entendre le « patron » de l’Enseignement catholique décortiquer le nouveau statut et en présenter les points importants.

Pour Pascal Balmand qui a été très impliqué dans la rédaction de ce nouveau statut, s’il ne fallait n’en retenir qu’un article, c’est l’article 14 : « La mission éducative se fonde sur la pédagogie du Christ. Elle déploie solidairement une attention : « Que veux-tu que je fasse pour toi ? », un appel toujours personnel : « Viens… », une confiance en chacun : « Va… », une promesse d’accompagnement : « Je serai avec vous… » »

Image

La remise du Statut de l’EC à Blois

Image

Notre évêque a remis solennellement le nouveau Statut de l’Enseignement catholique à chaque chef d’établissement du diocèse lors d’une célébration à la Cathédrale Saint-Louis. 

« Celui qui est bien formé sera comme son maître » (Luc 6, 40)

Monseigneur de Germiny, en partageant ses souvenirs de lycéen et après avoir mis en exergue quelques extraits du nouveau statut, a rappelé aux chefs d’établissements la nécessité de clairvoyance pour guider les jeunes dans leurs apprentissages. « Un aveugle peut-il conduire un aveugle?« 

Enfin, il a remis personnellement à chacun le fameux nouveau statut de l’Enseignement catholique et a convié les chefs d’établissements à un moment convivial à l’évêché. 

Un nouveau secrétaire général pour l’Enseignement catholique

pascal-balmand

Au cours de leur Assemblée plénière d’avril 2013, les évêques ont procédé à la nomination du successeur de Monsieur Eric de LABARRE, secrétaire général de l’Enseignement catholique.
Monsieur Pascal BALMAND est nommé secrétaire général de l’Enseignement catholique, pour une durée de trois ans, à compter du 1er septembre 2013.

Normalien, agrégé d’histoire, Monsieur Pascal BALMAND, 52 ans, marié, père de trois enfants, est actuellement directeur diocésain de l’Enseignement catholique de la Seine Saint-Denis depuis 2006, après avoir dirigé pendant 6 ans l’ensemble scolaire Saint-Michel de Picpus à Paris.

Le forum des métiers de l’Apel de Blois

P1120464C’est une manifestation qui se déroule tous les ans, mais cette année, l’Apel a innové en invitant les élèves de troisième à un forum un peu particulier. Entre le collège « La Providence » et la Maison diocésaine de Blois, les élèves se sont déplacés d’ateliers en ateliers pour écouter des représentants d’entreprises leur parler de la multitude de métiers « différents » au sein même de l’entreprise.

Une façon d’ouvrir aux élèves la multitude d’opportunités qui s’offre à eux au moment où on leur demande déjà de faire des choix. Certains d’entre eux auront aussi mieux compris la réalité d’une entreprise. C’était le but recherché.

L’iPad en démonstration

Image

La maison Apple est venue présenter sa tablette tactile à un public d’enseignants des premiers et seconds niveaux en deux demi-journées organisées au lycée La providence à Blois.

Cette opération (commerciale) était destinée à montrer le potentiel extraordinaire de cet outil au service d’une classe. Non seulement de la tablette elle-même, mais surtout des milliers d’applications disponibles : chacun avec son iPad a pu toucher du doigt (!) quelques unes des applications destinées au monde de l’éducation. Du rêve à la réalité, il n’y a souvent qu’un pas … qu’il faut franchir !

Reste l’histoire du financement de ces beaux outils numériques ; des solutions existent, qui ont été utilisées par beaucoup d’établissements. Affaire à suivre donc…

Mobilisons-nous pour la quête du 7 octobre

Chaque année, la quête dite « impérée » du premier week-end d’octobre est reversée à l’enseignement catholique. L’occasion pour toute la communauté éducative du diocèse de rencontrer les paroissiens et de parler des établissements rattachés aux paroisses.

Un tract expliquant cette démarche sera distribué avant toutes les messes du week-end.

quete imperee de l'enseignement catholique loir et cher