Sainte-Marie de Blois labellisé « école de la relation »

Mardi après-midi, une petite cérémonie s’est déroulée à l’entrée de l’école Sainte-Marie-La Providence en présence des chefs d’établissement, de quelques enseignantes et d’un petit groupe d’élèves de classe primaire. Il s’agissait de la pose d’une plaque indiquant l’engagement de l’école dans le projet diocésain « Éducation à la relation, des outils pour la vie », label décerné par la Direction diocésaine de l’enseignement catholique. Un juste retour des choses puisque, depuis sept ans, elle en est l’instigatrice.
« La relation est quelque chose qui s’apprend, a déclaré Isabelle Hallais, directrice des écoles maternelle et primaire, le dispositif mis en place vise à coopérer de façon harmonieuse, dans les jeux ou dans le travail, et à se respecter, soi et les autres ». L’équipe éducative a basé son action sur la communication non violente, initiée par Marshall Rosenberg. Tout le personnel (enseignants, éducateurs, Atsem) a bénéficié d’une formation de deux ans, avec remise à niveau. Au fil du temps, le programme est devenu transversal et a établi une forme d’alliance éducative entre les familles et l’école.
« Il s’ensuit une relation apaisée, avec beaucoup moins de conflits » a confirmé Corinne Cavrois, principale du collège depuis septembre. Les deux cadres voient dans cette application la raison du bon chiffre (50 %) de retour des élèves en classe dès le 11 mai.
Opération « portes ouvertes », vendredi 26 juin de 16 h 30 à 18 h 30, pour les classes de la petite section au CM2, des écoles maternelle et primaire, et des quatre classes du collège.

Texte La NR

Une rentrée le 22 juin !

À l’école-collège Sainte-Marie de Blois, le personnel a travaillé sans relâche depuis le confinement jusqu’à aujourd’hui pour qu’un retour en classe soit possible.

Dès demain dans l’Hexagone comme en outre-mer, les crèches, écoles et collèges se prépareront à accueillir à partir du 22 juin tous les élèves de manière obligatoire et selon les règles de présence normale. Voilà ce qu’avait déclaré Emmanuel Macron lors de son allocution télévisée du dimanche 14 juin.
À trois jours du retour en classe des élèves, le temps est aux derniers ajustements à l’école et collège privés Sainte-Marie, à Blois.
Les traits sont tirés, la fatigue doit commencer à se faire sentir, mais Corinne Cavrois ne laisse rien paraître. Cette crise du coronavirus « a eu ce côté très anxiogène qui a envahi la nation au début », retrace le chef d’établissement et coordinateur. « Et on ne se doutait pas que le confinement allait durer aussi longtemps ».
La responsable ne quitte quasiment plus son bureau. Depuis la fermeture de l’établissement le 16 mars dernier, elle est ses équipes sont « disponibles sept jours sur sept » pour les 440 élèves de l’école (de la toute petite section au CM2) et les 700 collégiens.
Dans la nuit de mercredi à jeudi, « à 22 h », Corinne Cavrois a d’ailleurs reçu le nouveau protocole sanitaire du ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse qui entre en vigueur dès lundi avec des règles assouplies.
Ainsi, si la distanciation physique a été supprimée dans les écoles maternelles, elle reste néanmoins recommandée en primaire. Et au collège, si celle-ci ne peut être respectée, le port du masque est obligatoire (les lycées, eux, ne rouvriront pas avant la rentrée).
Aussi, ajoute Corinne Cavrois, qui marche jusqu’à la cantine déjà accessible aux élèves, « un soin tout particulier sera apporté à la désinfection des locaux, de chaque salle de classe, avec un virucide ».
Il faut dire que le chef d’établissement a eu le temps d’éprouver les protocoles. « Dès le 18 mai, nous avons accueilli quatre jours par semaine 180 collégiens de 6e et 5e, et, dès le 2 juin, 120 élèves de 4e et 3e. »
Une bonne chose quand on sait que le confinement a accentué la fracture sociale. En effet, la continuité pédagogique s’est révélée particulièrement compliquée, voire impossible, pour les familles les plus modestes, dénuées d’équipement numérique. Le retour à l’école, conclut Corinne Cavrois, « va donc rassurer » à la fois les élèves et leurs parents.

Texte La NR

Sainte-Marie s’engage pour le développement durable

5e38cf1e90b4f1b6608b46c4L’établissement scolaire Sainte-Marie de Blois vient de s’engager dans une démarche visant à réduire son empreinte écologique avec pour objectif, obtenir le label Éco-école.
« Les élèves et l’équipe éducative de maternelle, du primaire et du collège sont mobilisés fortement sur la réduction des déchets, explique Isabelle Hallais directrice, dès lors des actions concrètes ont lieu dans toutes les classes. » Avec l’installation d’un composteur fourni à la rentrée par Agglopolys, les enfants ont été sensibilisés au tri, désormais deux poubelles sont placées dans chaque classe pour séparer le papier des autres déchets. De plus le nouveau prestataire de la restauration collective en s’approvisionnant le plus possible en local offre des repas cuisinés de qualité, résultat les déchets alimentaires ont été en l’espace d’un trimestre, divisés par trois.
Nouvelle étape pour les élèves des classes du primaire : s’intéresser à la deuxième vie des déchets. Une visite récente à la ressourcerie les Belles Manières leur a donné plein d’idées ! Pendant deux jours avec le concours de leurs parents ou grands-parents, ils ont appris à consommer différemment. Vendredi dernier, les cinq classes installées à la Providence, sur les conseils avisés de leurs enseignants, terminaient la confection d’une multitude de produits, d’accessoires et d’objets à partir de supports de récupération. Dans un atelier, des petites mains rafraîchissaient des petits meubles réformés en les peignant de toutes les couleurs pour embellir l’école, dans les étages les créations allaient aussi bon train. Un grand groupe était impliqué dans la confection de jolies lingettes pour partie cousues main « entièrement réalisées avec des tissus de récupération », précisait une enseignante. D’autres faisaient des wraps (tissu enduit de cire d’abeille) pour protéger les aliments, des tawashis pour remplacer les éponges, produits de lessive ou shampoings maison et cabanes en bouchons pour les oiseaux. Autant de créations éco-responsables que les enfants offriront aux parents lors des portes ouvertes du 8 février prochain.

Texte et photo La NR

A l’école du rugby

IMG_3850Les « gaillards » du Rugby Club de Blois interviennent à l’école Sainte-Marie-La Providence auprès de toutes les classes du primaire. Dans le magnifique parc, les enfants apprennent les fondamentaux sous la férule d’athlètes au gabarit impressionnant. Ces joueurs aussi spectaculaires que tendres avec les élèves seront sans doute amenés à revenir l’année prochaine, tant l’expérience est réussie !