Besoin d’aides pour les classes olympiques de SMB

L’institution Sainte Marie de Blois intègre des classes olympiques à l’école et au collège. Elle sollicite la générosité de tous pour faire grandir tous les projets mis en place avant Paris 2024. Soyez généreux et donnez sur la plateforme de la Fondation Victor Dillard https://www.fondation-dillard.org/…/smb-les-classes…

Raphaël Beaugillet et les classes olympiques de Sainte Marie de Blois

Lundi après-midi, les élèves des classes olympiques de CM2, 5e et 4e de l’Institution Sainte-Marie recevaient dans le cadre de leur projet sportif et pluridisciplinaire le coureur cycliste malvoyant Raphaël Beaugillet, médaillé de bronze aux Jeux paralympiques de Tokyo en 2021.
Pour la première fois, les présidents de l’association Classes olympiques Sainte-Marie étaient aux commandes de cette cérémonie. Alexis, Yara et Hugues, élèves élus en novembre dernier par leur classe, avaient intensément préparé cette manifestation qui se déroulait en présence de Corinne Cavrois, directrice et de Joël Debuigne, président du CDOS (comité départemental olympique et sportif), avec leurs camarades et leurs enseignants référents.
Après avoir présenté au champion olympique leur projet et les actions déjà réalisées, les élèves l’ont questionné sur son parcours de cycliste et sur son handicap. Celui-ci s’est prêté en toute simplicité à l’exercice en leur répondant sans détours. « Oui, il faut faire preuve d’acceptation face au handicap et aux difficultés que cela entraîne, les accidents, j’en ai connu mais pas trop graves heureusement. Je suis bien accompagné pour piloter le tandem et pour ma préparation physique. »
Avant de se quitter, les jeunes ont interprété une chanson rythmée, composée spécialement pour leur héros du jour, en qui ils croient et qu’ils voient médaillé lors des prochains JO 2024.

Texte La NR

Les élèves de Sainte-Marie de Blois dans la peau d’athlètes olympiques et paralympiques

Du 24 au 25 janvier, l’école Sainte-Marie a initié ses élèves à différentes disciplines, dans le cadre de la Semaine olympique et paralympique.

Tir à la carabine laser, basket en fauteuil et aviron sur ergomètre. Voici les trois disciplines qu’ont découvertes les classes olympiques de CM2, 4e et 3e de l’école et collège Sainte-Marie de Blois, lundi et mardi, temps fort de la 6e édition de la Semaine olympique et paralympique« Les élèves sont sensibilisés tout au long de celle-ci », indique Vincent Godet, professeur d’EPS.
Cette sensibilisation a commencé dès le matin par un quiz olympique ou des activités sportives avec la #Mission30Minutes, lancée par le parrain de l’évènement, le spationaute Thomas Pesquet. Il s’agit d’une session nationale d’activité physique de trente minutes, où les participants doivent atteindre l’équivalent de deux allers-retours sur la Lune, soit 1.500.000 km, ou 16 millions minutes d’activité physique.
Anne Coutant, professeure des écoles, décrit que dans ces classes, le sport sert d’appui aux enseignements communs. Par exemple, pour les mathématiques, l’élève va être amené à calculer l’aire d’un terrain de basket ou le périmètre d’un bassin olympique. L’objectif pour Arnaud Besse, président du comité départemental olympique et sportif (CDOS 41) est « qu’ils pratiquent et découvrent des sports qui les conduiront à pousser les portes d’un club ».
Organisation complexifiée Une épée de Damoclès planait au-dessus de la tête des organisateurs jusqu’au dernier moment. « L’animation devait rassembler les trois classes JO de l’école. Afin de limiter au maximum les contacts et le brassage des élèves, nous les avons répartis sur trois demi-journées », détaille le président du CDOS 41. Mais si un des élèves se révélait positif ce lundi matin, la journée aurait été compromise. « Je ne leur avais rien dit des activités pour qu’ils ne soient pas déçus en cas d’annulation », confie Anne Coutant.
Une rencontre se tiendra le 7 mars en compagnie de Raphaël Beaugillet, cycliste de la région et déficient visuel, médaille de bronze aux Jeux paralympiques de Tokyo (Japon). Puis, une journée olympique regroupera les douze classes JO du département le 23 juin. Des pourparlers sont en cours avec les collectivités, en ce qui concerne la structure d’accueil de cette journée qui rassemblera 200 à 250 élèves.

Source La NR