Les Mexicains de Vendôme

5d969cdbf1a247f66c8b470bCette semaine et pour la deuxième année consécutive, les lycéens de Saint-Joseph à Vendôme ont accueilli leurs correspondants de Guanajuato (Mexique). Le groupe était constitué d’une dizaine de jeunes et de deux enseignants.

Arrivée le 29 septembre, la délégation a été présentée au cours d’une cérémonie officielle dans la cour du lycée. Ce moment fut précédé de l’hommage rendu à l’ancien chef d’État Jacques Chirac. Prenant la parole tout d’abord en espagnol, puis en français, Monsieur Daudé, directeur de l’établissement, a souhaité la bienvenue aux jeunes Mexicains et à leurs professeurs. Au cours de son intervention, ce dernier a rappelé l’importance de l’apprentissage des langues étrangères. Par ailleurs, il a souligné que l’échange avec l’établissement scolaire mexicain de Guanajuato « Colegio del Nivel Medio Superior » était la matérialisation des valeurs de son institution : « l’exigence, la confiance, le respect et l’audace ». Puis il a remercié les personnes impliquées dans le partenariat : Mme Arquez, Mme Julien, Mme Pringault et Rodolphe Ndong Ngoua, responsable de cette initiative. Rocio, enseignante mexicaine, a exprimé ses remerciements envers le lycée Saint-Joseph avec une vive émotion.
Mardi 1er octobre, les correspondants mexicains ont été reçus par Laurent Brillard, maire de Vendôme et président de la communauté d’agglomération Territoires vendômois, et son adjoint Sam Ba. Cette visite s’inscrivait dans le cadre de la collaboration qui unit la ville à l’établissement. Représentant l’enseignement privé, Madame de Poix, présidente de l’Organisme de gestion de l’enseignement catholique du lycée, a remercié l’équipe municipale de l’accueil.
Durant leur séjour, les Mexicains ont prévu de découvrir la ville de Vendôme, les jardins de Sasnières, le musée de Musikenfête, la commanderie d’Arville, le château de Chambord, et même l’entreprise Minier. Ils auront aussi l’occasion de voir comment leurs camarades français travaillent dans un univers connecté avec des Chromebook. Le 12 octobre prochain, après une escale à Chambray-lès-Tours, tous s’envoleront pour leur ville natale.

Texte et photo La Nouvelle République

Retour du Mexique pour les élèves de Saint-Jo Vendôme

Du 29 mars au 10 avril, douze élèves de 15 à 17 ans dont seulement trois garçons sont partis à la découverte du Mexique. Plus exactement de la ville de Guanajuato (à 300 kilomètres de Mexico) et de son université publique qui chapeaute onze établissements du secondaire. « Il y a un an, nous avons signé un partenariat avec cette université dont des membres sont venus à Vendôme. Depuis, nous avons préparé le déplacement, notamment en multipliant les actions pour trouver les financements, limitant la participation des parents à 660 € sur le 1.320 € que coûtait le voyage, avec trois jours à Mexico en hôtel, le reste du séjour étant assuré en famille Ce sont les élèves les plus motivés et qui présentaient un bon état d’esprit d’équipe qui ont été choisis », indique Rodolphe Ndong Ngoua, enseignant depuis sept ans à Saint-Joseph.
Un voyage longuement préparé « Il s’agissait de leur montrer un autre aspect de l’espagnol à travers la découverte d’une région d’Amérique latine où l’on parle aussi l’espagnol, rappeler que l’espagnol ce n’est pas parlé qu’en Espagne ! », poursuit le professeur qui, en 2014-2015, avait déjà mis sur pied un voyage aux Canaries pour dix élèves. « Une immersion dans le pays qui facilite grandement les progrès et ouvre les horizons », ajoute-t-il.
Une première pour Saint-Joseph qui, en ce retour des vacances de printemps, sera au cœur des conversations entre élèves d’autant qu’en mai, ils recevront parents et partenaires pour évoquer ce déplacement qui avait le patrimoine pour fil conducteur.
Comme il se doit, les participants ont découvert plusieurs sites touristiques comme le parc naturel de Las Palomas, le site archéologique de Plazuela, les pyramides de Teotihuacan…
Le groupe était aussi encadré par Sabine Pringault, professeur des sciences de la vie et de la terre, également intéressée par le Mexique notamment par un projet pédagogique en cours autour de l’axolotl, salamandre mexicaine menacée de disparition.
« La longue préparation du voyage a consolidé les liens entre nous et c’était mieux qu’un voyage payé par les parents », souligne Noë. « Le lycée existe depuis bientôt trente ans et nous sommes les premiers à aller aussi loin. Une superbe expérience », commente Antoinette quand Anaïs souligne la qualité de l’accueil dans un pays où la France garde une très bonne image.

Texte et photo : la NR

Le lien école-collège passe par le sport à Vendôme

Le lien école/collège se vit à l’heure du sport au sein de la comète Vallée du Loir. Vendredi dernier les classes de CM1 et CM2 des écoles Notre-Dame de Vendôme et Saint Jean-Baptiste à Coulommiers la Tour sont venus rejoindre leurs aînés du collège St Joseph aux Grands prés pour participer à un cross. Le soleil était au rendez-vous, les enfants heureux, le tout dans un esprit sportif. Cette rencontre s’inscrit à la fois dans le projet de renforcer les liens entre les établissements du premier et du second degré mais aussi dans le projet de la création de la 6ème à dominante sportive à cette rentrée 2017 à St Jo.

Les écrans vont faire débat

Une soirée conférence/débat sera organisée au collège Saint-Joseph de Vendôme le jeudi 23 mars. La présence de la Gendarmerie Nationale permettra d’avoir une vision non-angélique des pratiques numériques et permettra sans doute de nourrir le débat.

« Venez voir changer Saint-Jo »

A l’invitation d’Olivier Daudé, Chef d’établissement, une centaine de personnes a participé à la présentation du nouveau logo, des drapeaux, des oriflammes et du BDI rénové du collège-lycée Saint-Joseph de Vendôme.  Sous une pluie fine qui n’a découragé personne, cette foule attentive a suivi le parcours en quatre temps qui a débuté dans la rue coupée à la circulation pour la circonstance, afin de découvrir la nouvelle identité graphique de Saint-Joseph. Le long du bâtiment du lycée, les quatre valeurs « Respect, confiance, exigence et audace » s’exposaient sur des banderoles tandis que des élèves montaient les trois drapeaux français, européen et de l’établissement, au milieu de la cour. C’est Madame de Gouberville, ambassadeur de la Fondation Victor Dillard, qui prenait la parole pour accompagner ce premier levé.

L’équipe de l’établissement emmenait ensuite le groupe vers le préau pour détailler le travail des parents d’élèves qui ont rénové le BDI (bureau de documentation et d’information), outil indispensable pour l’orientation des élèves. Enfin, les invités étaient salués par Bruno Chauvineau, Directeur diocésain avant un verre et des crêpes partagés au sec dans le restaurant scolaire.

http://saintjoseph-vendome.com