Une section karting au collège Saint-Georges de Salbris

Le collège Saint-Georges ouvrira, à la rentrée, une nouvelle classe à horaires aménagés dédiée aux sports mécaniques. Marc Berteaux et le centre Kartagène sont partie prenante du projet.

Capture d_écran 2018-05-25 à 10.16.34Permettre à des adolescents, dont le profil n’est pas forcément très « scolaire », d’étudier, de comprendre des principes mathématiques, de physique, de chimie, en se livrant à une pratique sportive, le karting. Tel est le dessein de Mathieu Stévenin, principal du collège privé Saint-Georges de Salbris, qui a bâti, au sein de son établissement, et avec Marc Berteaux, formateur reconnu, entraîneur de l’équipe de France et directeur du centre Kartagène, une classe à horaires aménagés dédiée aux sports mécaniques.
Susciter la motivation Cette dernière, qui ouvrira à la rentrée, est née d’une suggestion de Marc Berteaux, qui en a conçu l’idée lorsque le chef d’établissement salbrisien lui a présenté le fonctionnement d’une section existante, semblable, consacrée à la natation. Le projet a enthousiasmé Mathieu Stévenin. Il pourrait, selon lui, susciter la motivation de certains élèves, les sensibiliser, par la pratique, aux notions de forces, de vecteurs, au fonctionnement d’un moteur à explosion.
Par niveau (6e, 5e, 4e, 3e), jusqu’à dix élèves seront acceptés dans le dispositif. L’option « karting » sera enseignée à raison de deux heures par semaine et par classe, par l’équipe pédagogique de Kartagène, sur le site du circuit de Sologne. Les jeunes qui choisiront de s’investir dans cette discipline – tout engagement sera pris pour un an – apprendront à « mettre en parallèle ce qu’exige une bonne scolarité, et ce que nécessite l’accès à un haut niveau » sportif.
L’acquisition d’une rigueur dans le travail, de notions très concrète, de mécanique automobile, mais aussi de règles élémentaires de sécurité routière figure au programme concocté par les formateurs – « la conduite est devenue une compétence de base », estime, en effet, Marc Berteaux. Celui-ci explique que la classe à horaires aménagés s’adresse, pour l’heure, à un public de jeunes locaux ; le professionnel n’exclut pas, une fois que quelques « promotions » en auront bénéficié, de proposer une expérience sportive plus poussée.
Les élèves du collège Saint-Georges ont récemment assisté à une présentation du projet en classe. Cent huit d’entre eux se sont inscrits pour participer, ce vendredi, à une journée de présentation et de découverte sur site. Mathieu Stévenin et Marc Berteaux examineront, dans les semaines qui viennent, les candidatures qui leur seront parvenues avec les dossiers des jeunes intéressés.
OEIL Texte et photo la NR

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s