Une session des Chefs d’établissement en « responsabilité »

P1020084.jpgTrès impactée par trois journées vécues à Vittel sur le thème de « Vivre la responsabilité autrement », l’équipe de la DDEC de Blois avait très envie de transmettre l’esprit du réenchantement aux forces vives du diocèse en organisant une session des Chefs d’établissement sur le thème de la responsabilité en la considérant comme assumée, partagée et fraternelle !

Vivre autrement la responsabilité en la pensant, en l’explorant et en la partageant ; les 42 directrices et directeurs et les 10 membres de l’équipe DDEC ont travaillé pendant deux jours avec la tête, les mains, le coeur et les pieds.

Avec la tête d’abord, en prolongeant la réflexion autour d’un questionnaire envoyé en amont. Un travail en cercles et des restitutions sous forme de cartes heuristiques pour cerner toutes les difficultés et les engagements liés à l’exercice de la responsabilité : où il est question de liberté, de confiance, d’accompagnement des personnes, de vitalité de l’école et du du « bien des âmes ».

Avec les mains, en concevant en volume une école de la responsabilité à l’aide de matériaux divers. Une école où chacun est responsable, à quoi ça ressemble ? Les cinq cercles ont donc produit des maquettes, supports de leurs rêves et témoins de leur humour. Et même si l’exercice autorise de bonnes séquences de rigolades, il provoque aussi des vrais déplacements sur le fond du sujet.

Enfin, c’est en pensant « avec les pieds » que les Chefs d’établissement ont pu relire leur responsabilité, en marchant deux par deux à la manière des Scouts (le Yabboq). Parler, écouter l’autre, échanger, marcher dans la nature, et passer une demi-heure dans l’intimité d’une relecture.

Ces temps de travail dynamiques ont aussi été ponctués par les interventions de notre évêque Monseigneur Batut et d’Hélène Carion venue nous parler des fraternités marianistes. Les sujets de la responsabilité et des fraternités ont en effet un lien : le voeux de partager nos responsabilités au sein de nos communautés éducatives repose sur la conversion de chacun, « une conversion qui nous unisse tous » (Laudato Si). Pour que les personnes, en observant un établissement scolaire ne disent pas « voyez comme ils sont bien organisés ! », mais plutôt « voyez comme ils s’aiment ! ».

Le temps de célébration a été celui de la messe Chrismale : un moyen de vivre notre responsabilité de missionnés et d’appelés lors de la messe en union de communion avec notre évêque et avec l’Eglise diocésaine .

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s