Conférence de rentrée sur le Personnalisme

emm

Emmanuel Mounier

Vendredi 1er septembre à l’église Saint-Joseph de Blois et devant l’ensemble de la Comète Blois centre et d’autres établissements du diocèse, Didier Da Silva, spécialiste incontesté du courant de pensée personnaliste, viendra introduire l’année des enseignants avec une conférence sur le Personnalisme en éducation, cher à Emmanuel Mounier.

Le Personnalisme : une référence nourrissante pour l’éducation à la relation

Le projet d’éducation à la relation s’inscrit dans le courant de pensée personnaliste. Un des aspects qui distingue la personne de l’individu, c’est la relation. En effet, comme le rappelaient les Assises : la personne est un être en devenir, un être fragile, un être relié.

L’individu est une unité de mesure…

Dans un monde qui proclame à temps et à contretemps la liberté de l’individu, on constate l’esclavage des personnes : « Voyez, écrit Jacques Maritain, avec quelle solennité religieuse le monde moderne a proclamé les droits sacrés de l’individu, et à quel prix il a payé cette proclamation. Et cependant, l’individu n’a-t-il jamais été plus complètement dominé, plus facilement façonné par les grandes puissances anonymes de l’Etat, de l’argent, de l’opinion ? » (1)

Notre projet, en développant les capacités à entrer en relation de manière ajustée, épanouissante, contribue à la construction intégrale de la personne.

En effet, la relation met en jeu toutes les dimensions de la personne : le corps, l’intelligence, la psychologie, la mémoire, l’affectivité, la créativité, etc. Travailler l’épanouissement de la relation, c’est épanouir l’être humain et donc, la société.

Dans le processus de l’éducation, la relation personnelle est fondamentale : l’éducation, c’est, pour reprendre la formule de Rorty,  » une liberté qui est appelée à en libérer une autre.  » (2)

Un travail mené au cours de l’année 2014-2015 au sein de l’Enseignement catholique de Loir-et-Cher « A la rencontre des enseignants » montre à quel point la question de la relation des enseignants avec les élèves (et avec les parents) est l’une des préoccupations majeures des enseignants, tant du premier que du second degré.

1. Trois réformateur : Luther, Descartes, Rousseau, Paris, Plon, 1925

2. Michel Soëtard, La démarche personnaliste en éducation, Educatio Mars 2013

Eglise Saint-Joseph de Blois. Horaire : 8h30 à 11h00. Entrée libre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s