Les projets du lycée de Boissay

BIZEMONT LEAP BOISSAYLycée agricole privé et familial de Fougères, Boissay offre un enseignement atypique. Dans un château qui l’est tout autant, mais qui a besoin de travaux.

Depuis 1947, Boissay, à Fougères-sur-Bièvre, a toujours abrité des formations novatrices. Pour les femmes d’agriculteurs tout d’abord, puis en LEAP où l’établissement privé va devenir mixte. Aujourd’hui Boissay est un lycée privé sous contrat atypique qui prépare 115 élèves au brevet et au bac professionnel Sapat, service d’aide à la personne et au territoire. « Nous accueillons des enfants cabossés par la vie, partis pour ne rien avoir, que nous amenons au brevet ou au bac pro avec 100 % de réussite. Le label Boissay est reconnu, nos élèves trouvent ici en milieu rural du travail dans les collectivités ou les Ephad. » Pierre de Bizemont est le président de l’association qui gère Boissay, et qui a pris depuis quelques mois son bâton de pèlerin pour offrir une seconde jeunesse à l’établissement.

L’enseignement pratiqué à Boissay est sur-mesure, en petits groupes. Dans un cadre qui joue beaucoup : 22 hectares de parc, un château du XVe siècle à la fois majestueux et familial, où 38 garçons et filles vivent toute la semaine comme pensionnaires. Mais ce lieu n’est plus adapté à leurs activités : « Il y a des étages puis des niveaux. Incompatibles avec toute notion d’accessibilité. Mais qu’il est important de préserver d’autant plus qu’on est en site classé avec la proximité de Fougères. Notre idée est donc de construire une extension dans les communs, en conservant leurs murs anciens, dans l’esprit du château. » L’internat, la restauration et le CDI seraient ainsi installés dans des locaux compatibles avec ces activités, à l’horizon 2017-2018.
L’importance sociale du lycée qui pratique la mixité sociale au quotidien, la Région l’a bien comprise. Elle s’est engagée à participer au financement de cet ambitieux projet de plusieurs centaines de milliers d’euros. Tout comme la fondation catholique qui en est propriétaire. « Je fais appel au mécénat privé, le trésor public m’a permis de remettre des reçus fiscaux aux particuliers comme aux entreprises. C’est un beau projet qui commence à prendre corps ! », témoigne le président.
Avec quatorze enseignants et autant d’agents, le lycée tourne avec un budget annuel serré de 440.000 €. « Notre objectif est d’accueillir entre 120 et 125 élèves et 40 à 45 internes. Le nouveau bâtiment nous le permettra, tout en conservant la proximité qui fait la force et l’originalité de Boissay. »

www.leap-boissay.fr

Texte et photo Béatrice Bossard – La Nouvelle République
PICTOLIEN
La fondation Victor Dillard collecte aussi des dons pour le renouveau de Boissay

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s