Précautions d’écoles

A-t-on vraiment conscience des efforts déployés dans toutes les écoles en vue d’accueillir les élèves ? Depuis une bonne semaine, les personnels s’emploient à mettre en place des aménagements dictés par le fameux protocole sanitaire édité par l’Éducation nationale : 63 pages de consignes pour tout savoir des gestes barrières, des distances de sécurité, du lavage des mains et du port des masques, en passant par le nettoyage des surfaces, des poignées en tout genre, des lunettes de cabinets (quand il n’y en a pas?) ou du marquage au sol des sens de circulation et des zones à ne pas dépasser …

Dans le même temps, on doit courir après les masques et le gel hydro-alcoolique, sans oublier de maintenir un lien avec les familles qui s’inquiètent de l’accueil de leurs enfants et organiser la reprise pédagogique avec les enseignants. Pas simple tout ça …

En photo, l’école Saint-Louis de Cour-Cheverny, prête pour l’accueil des enfants demain. On y a installé des tentes pour permettre aux enfants de se déchausser et se déshabiller en dehors de la classe.

Formations au protocole sanitaire

mains.jpgLa Direction diocésaine de Blois a mis en place des formations à distance (sous forme de webinaires) et en présentiel pour les enseignants et les personnels d’entretien des établissements de notre diocèse. Déjà plus de 90 professeurs des écoles ont été formées. Un nouveau webinaire les rassemblera en fin de cette première semaine de déconfinement pour relire ensemble les procédures et tirer les leçons de cette période.

Les enseignants et personnels des collèges et lycées seront à leur tour initiés à ces pratiques qu’ils devront mettre en place dans leurs établissements. Des webinaires sont programmés.

C’est la rentrée !

smb.jpgTandis que les informations nationales font état de beaucoup d’hésitations ou de reports pour le retour en classe des enfants dans la foulée du déconfinement, certaines écoles catholiques de Loir-et-Cher ont ouvert leurs portes en début de semaine. C’est le cas notamment à Mer et à Blois où ce matin, le directrice de l’école sainte-Marie et son équipe, masquées sur le trottoir, attendaient les élèves et leurs parents.
Des élèves visiblement intimidés et déroutés par le « jeu de piste » mis en place pour accéder à leur salle de classe : marquages au sol, panneaux indicateurs, personnels pour guider, un arsenal de mesures qui passe par les lavabos et le lavage des mains obligatoire. Mais déjà la sonnerie retentit et les cours commencent, en effectifs réduits bien sûr, mais cette fois face à l’enseignant(e). Les cours ont repris !

Les écoles de notre diocèse auront toutes ouvert au plus tard le lundi 18 mai.

 

Retrouvailles attendues

IMG_6524.JPG

Une semaine avant la réouverture des écoles de notre diocèse, des Chefs d’établissement du 1er degré se sont réunis à Blois pour une rencontre, une reprise de contact « réelle », sans écrans mais avec distances. IMG_6528.jpgNos deux psychologues les ont accueillies pour deux sessions d’écoute sur et leur ont permis de mettre des mots sur leurs émotions et leurs ressentis. Après toutes ces semaines d’efforts et d’inquiétudes, il était bon de se poser pour partager le passé et l’avenir, reprendre des forces pour la semaine de rentrée, et faire le plein de solution hydro-alcoolique ! Deux heures pour se voir, parler et écouter.

Une prière chantée autour de vierge du cloître et une bénédiction de notre aumônier a clôturé ce moment de retrouvailles attendues.

 

Ça fait toujours plaisir …

confinemetLa continuité pédagogique a été au centre des préoccupations de nos établissements ces dernière semaines de confinement. Un véritable défi pour les enseignants qui a été remarquablement relevé, comme le montre le courrier de cette famille adressé au directeur du lycée Saint-Joseph de Vendôme.

Bonjour,

Je me permets par ce message de vous témoigner toute notre confiance pour l’organisation de ce déconfinement; je sais que tout sera organisé au mieux pour préserver la sécurité des élèves et assurer la continuité pédagogique.

Je tenais à remercier les professeurs de ma fille Anissa, élève en première générale. Le travail à distance a été efficace dès le début de ce confinement et n’a jamais failli… Etant également enseignante en élémentaire, je sais ce que cela représente de patience et de disponibilité.

Il me semblait important de vous transmettre notre satisfaction et notre reconnaissance d’avoir permis qu’en cette période si difficile notre fille puisse poursuivre efficacement ses cours et la préparation de l’oral de français ( si il est maintenu). Elle a eu de nombreux cours en vidéo-conférence ( notamment avec Mmes Arquez, Girard, Tapia et M. Saveuse, M. Minois). Elle a pu trouver écoute et conseils face aux difficultés rencontrées. Les échanges avec ses camarades sont nombreux également et sont importants en cette période difficile pour tous.

Anissa a pu bénéficier du dispositif de la classe connectée dès la classe de seconde, et nous avons pu constater que le travail avec l’outil numérique lui était familier. Des habitudes de travail avaient déjà été prises et ont permis une efficacité dès le début du confinement.

Nous n’en sommes pas encore à l’heure du bilan de ce confinement, mais au moment où toute l’équipe du St Jo se mobilise pour préparer le déconfinement, il me semblait important de vous témoigner maintenant notre confiance et nos remerciements.

Très cordialement,

M. et Mme. L. , parents de A. en 1ère générale.

Penser (aussi) à la rentrée de septembre

NRwebL’Enseignement catholique de Blois a mis en place une campagne promotionnelle avec le quotidien La Nouvelle République, dans ses versions papier et web. Pendant trois semaines, les lecteurs pourront trouver la liste des établissements et un peu de contenu sur la façon dont l’Enseignement catholique a permis la continuité des relations entre les écoles et les familles.

L’idée est bien sûr de rappeler aux familles que nos établissements sont ouverts et prêts à les recevoir pour des rendez-vous téléphoniques, en visio, et bientôt réels ! Nos écoles ont besoin d’élèves en septembre !

Les psy de l’EC41 accompagnent

Capture d’écran 2020-04-17 à 12.31.42Les psychologues de l’Enseignement catholique de Loir et Cher ont travaillé sur un outil d’accompagnement et de ressources pour affronter cette période de confinement et la période qui va suivre.

Cela prend la forme d’un Padlet, un mur où s’affichent beaucoup d’aticles, d’outils et de conseils pour les enfants, les parents et tous les adultes qui gravitent autour d’un établissement scolaire. Ce Padlet est évolutif, il est enrichi en permanence.

Pour accéder à cet outil indispensable : https://padlet.com/psychologuesec41/antpb8il8ha8

Beauce la Romaine : l’école du Sacré Cœur fête Pâques et pense aux autres ! 

M Bellanger remets des boites de chocolats

M Bellanger, trésorier de l’OGEC du Sacré Cœur remets des boites de chocolats à la maison des Epis d’Or d’Ouzouer le Marché

Chaque année, les familles de l’école du Sacré Cœur de Beauce la Romaine achètent des chocolats dans le cadre des fêtes de Pâques. Cette année, les familles n’ont pas pu acheter ces chocolats compte tenu du confinement. La directrice, Madame Lallemand et les membres de l’OGEC du Sacré Cœur ont donc décidé de faire un très beau geste et de donner ces chocolats de Pâques aux personnes logeant dans différents EHPAD et à leurs personnels. Les cloches sont donc passées et ont apporté en fin de  semaine dernière des chocolats pour l’ensemble des résidents et des personnels de la maison de retraite des Epis d’Or à Ouzouer la Marché, mais aussi au Bon Secours à Vendôme ainsi qu’à la maison St François et Charles de Blois à Blois. Une initiative qui permet de continuer à faire vivre le projet éducatif de l’école autour de la fraternité, du don et de l’amour de son prochain mais aussi d’une école rayonnante sur le territoire et où chacun prend ses responsabilités ! Même si le confinement ne permet pas de se retrouver entre nous, ce geste a permis de dire combien nous sommes proches de nos aînés et de remercier les personnels de ces établissements de prendre soin d’eux ! Une école qui a un cœur gros comme un Je t’aime !