La france de l’athlétisme UGSEL à Blois

800 jeunes réunis par l’UGSEL à Blois

Sportivement, les championnats de France Ugsel d’athlétisme qui se sont déroulés vendredi et samedi au stade des Allées de Blois ont été une grande réussite pour les athlètes du département. Après la 2e place d’Inès Vrillon (LEAP Boissay), hier, au concours du javelot (34,33 m), trois nouveaux Loir-et-Chériens sont montés sur le podium.

Trois athlètes au sprint à l’arrivée d’un 800 m et qui terminent dans la même seconde : ça dit beaucoup de l’intensité de la course. « Je ne suis pas du tout déçu de ne pas avoir gagné, dit Marc-Antoine Drouhin (Lycée catholique de Pontlevoy) qui a fini à 36 centièmes de seconde seulement du champion vendéen avec un temps de 1’59 »70. En fait, je suis satisfait de mon podium, car j’ai eu une saison très compliquée. » L’ado de Montrichard a été à l’arrêt de septembre à mars en raison d’une tendinite au genou. « La forme est revenue au bon moment », a-t-il lâché dans un grand sourire, une expression immortalisée par son papa, prof d’EPS dans son lycée.

«  La place, c’est la récompense  »

Makaya, l’ailier qui se transforme en fusée. Personne n’a vu arriver Isaac, et lui-même est le premier surpris. « J’ai commencé l’athlétisme il y a trois semaines. Avant je jouais ailier au RC Blois (réserve). Sans entraînement et sans technique, ça aurait été cruel de gagner le titre par rapport à ceux qui travaillent depuis très longtemps. » Avec un joli temps de 22 »81, la fusée congolaise Makaya, élève de terminale STMG de La Providence Blois, est montée sur le podium du 200 m juniors (3e) et ne se soucie pas trop encore du jour où il devra faire son choix. « J’aime les deux sports. Mais en fonction de mes études ou de mon travail, j’irai vers celui où les entraînements seront les plus courts. » Pour l’instant, l’athlé semble tenir la corde. Là où sa marge de progression est énorme.

Pour Ines Vrillon (LEAP Boissay) qui est sacrée vice-championne de France du javelot avec un lancer à 34,33 m, ces nationaux d’athlétisme seront aussi un beau souvenir.
Le concours de la perche est toujours une curiosité et la présence de Valentin Roiron (La Providence) a renforcé l’intérêt. Bonne pioche car l’élève en première bac pro élec a terminé à la 2e place avec un saut à 3,63 m, son record, mais très loin de l’inaccessible vainqueur (4,80 m).  A l’image des 800 jeunes qui ont participé à ces France, Valentin Roiron va en garder un très bon souvenir. « C’est très valorisant ce genre de compétition. C’est le rêve de tout athlète de participer à des championnats si relevés. » « Cette première journée a été une réussite, a commenté Paul Cruchandeu, le responsable de l’organisation. J’ai beaucoup apprécié l’engagement des enseignants. Ils ont prouvé à leurs élèves qu’ils savaient s’investir à fond pour eux. »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s