Rencontres dans les airs…

REVES DE GOSSE 2Dans le cadre du tour aérien “Rêves de gosse”, des jeunes “ordinaires et extraordinaires” ont effectué un vol, hier, depuis l’aérodrome du Breuil.

Hier, mardi 10 mai, cent cinquante-sept jeunes Loir-et-Chériens ont bénéficié d’un baptême de l’air à l’aéroport de Blois – Le Breuil – malgré une météo peu clémente en début d’après-midi, nécessitant que certains passagers ôtent leurs chaussures avant de se hisser dans un appareil.

Vingt-six avions de tourisme

L’événement constituait la cinquième des neuf étapes du vingt-cinquième tour aérien « Rêves de gosse », un projet mis en œuvre à l’échelle de la France par l’association les Chevaliers du ciel. Localement, la recherche de participants, l’accueil, sont organisés par les Jeunes chambres économiques. Thomas Clause, président de celle de Blois-Vendôme, a rappelé, hier, l’origine de l’aventure « Rêves de gosse » en Loir-et-Cher, cette année. « Le but est de faire travailler ensemble des élèves «  ordinaires  » et des enfants «  extraordinaires  », c’est-à-dire atteints d’un handicap, d’une maladie ou socialement défavorisés », a-t-il précisé.
Depuis janvier, les jeunes des établissements participants (lire ci-dessous) avaient travaillé, répartis en deux groupes, sur les machines volantes imaginées par Léonard de Vinci, au Clos Lucé, à Amboise (Indre-et-Loire) – où vécut le peintre-inventeur. Les petits Loir-et-Chériens avaient eux-mêmes conçu des maquettes qui étaient exposées mardi sous un hangar.
La journée a marqué l’aboutissement du projet aérien. Vingt-six avions de tourisme, pilotés par des membres des Chevaliers du ciel, et un avion-cargo de l’armée de l’air ont pris en charge, selon les organisateurs, des vols d’une durée de vingt à trente minutes. Sabrina, 13 ans, venue de l’institut médico-éducatif (IME) de Mareuil, a confié avoir eu « un peu peur » lorsque l’appareil est « monté ». Mais, émerveillée, elle a ensuite « vu le château de Chambord », est « passée dans les nuages », et a même pu « conduire l’avion ».
« C’était trop cool », se sont – brièvement – exclamés des élèves de CE1 et de l’unité localisée pour l’inclusion scolaire (Ulis) de l’école Sainte-Marie – La Providence de Blois, brandissant les photos-souvenirs qui leur avaient été offertes à la descente des avions. « J’ai trouvé le projet très fédérateur », a développé leur directrice, Isabelle Hallais, évoquant notamment la rencontre avec les jeunes de l’IME des Grouëts, le rôle joué par les bénévoles.
Le tour aérien « Rêves de gosse » s’achèvera le 14 mai, à Toulouse.

> Ont participé à l’opération, l’institut médico-éducatif (IME) Les Brunetières, de Mareuil-sur-Cher, l’IME des Grouëts, de Blois, l’école Cœur Immaculé de Marie d’Herbault, l’école élémentaire des Perrières de Saint-Laurent-Nouan, l’école Sainte-Marie – La Providence, de Blois, le réseau Onco 41, les sites de Crouy-sur-Cosson et d’Herbault du Centre départemental de soins d’accompagnement et d’éducation (CDSAE).
> Le tour a débuté le 6 mai à Lyon. L’étape d’aujourd’hui, qui suit celle de Blois, se déroule à Chambéry.

Texte et photo La Nouvelle République : Léa Bouquerot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s