Du changement à Notre-Dame de Romorantin

Capture d’écran 2015-09-01 à 09.49.28Sœur Simone Ranger ayant pris sa retraite, l’institution Notre-Dame change de tête. Egalement issue de l’Union chrétienne de Saint-Chaumond, sœur Manuela Fernandes arrive de Poitiers. « Agréablement surprise » par la ville et l’établissement, elle apprécie le « très bon accueil » qui lui a été réservé.

Agée de 37 ans, elle a déjà une riche expérience dans l’enseignement catholique. Elle a dirigé pendant dix ans l’école poitevine Saint-Hilaire, comptant neuf classes de maternelles et primaires. Elle confie : « Après dix ans, c’est bien de changer ! Une nouvelle aventure commence ! »
A Notre-Dame, elle prend la direction du collège, assurera un mi-temps d’enseignement en CM2 ainsi que trois heures de cours d’histoire-géographie aux 6e. Un planning bien chargé d’autant que les élèves seront près de 80 en primaire et plus de 220 au collège. Des effectifs plutôt stables.
Sœur Manuela Fernandes pourra compter sur trois autres religieuses : sœur Jean (responsable de communauté) et sœur Ana-Cristina (responsable de la cuisine), qui arrivent aussi cette année, et sœur Michèle Urberro, qui reste à la tête de l’école primaire de Notre-Dame du Mail.
La nouvelle directrice pourra aussi s’appuyer sur Adrien Mallet, professeur de technologie, qui devient adjoint de direction ainsi que sur l’ensemble de la communauté éducative comptant une vingtaine d’enseignants : « Elle est très motivée, les projets sont nombreux. Sont prévus, un stage de voile pour les 6e, un voyage à Belle-Île pour les 5e, en Espagne pour les 4e et à Verdun pour les 3e », souligne sœur Fernandes.
Elle décrit également : « Nous mettons en place une vraie vie scolaire pour gérer les présences et les absences mais aussi pour guider les élèves, avec Jean-Marc Tauvron et Sylvie Guillemoz, comme CPE ». La nouvelle directrice a aussi initié un conseil de pastorale, dont « l’objectif est de faire le lien avec la paroisse ». Que de nouveautés !
Entrée dans les ordres à l’âge de 18 ans, sœur Fernandes souligne : « C’est passionnant de faire grandir l’enfant dans sa globalité, intellectuellement spirituellement. C’est une belle et une lourde mission. »

Texte et photo La Nouvelle République

BOUTONLIEN

L’uniforme attire la télévision à Saint-Vincent-Père Brottier de Blois

Au groupe scolaire Saint-Vincent-Père Brottier de Blois, la rentrée était très spectaculaire car il était question de la remise des blouses et des blasons, nouveaux signes d’appartenance pour les élèves de l’école et du collège.

France 3 Centre avait envoyé une équipe et vous pouvez visionner le reportage de 2 minutes (situé entre 2’30 et 4’30) en cliquant sur la photo.

Capture d’écran 2015-09-01 à 08.57.42

André Antibi, invité de la Comète Blois Centre

Inviter l’auteur de « la constante macabre » une veille de rentrée pour exposer aux 280 enseignants présents, un nouveau système d’évaluation, était osé. (In)confortablement assis dans les gradins du palais des sports de Blois, les équipes des 5 établissements du centre de Blois (école, collèges et lycées) ont beaucoup ri des anecdotes assez truculentes d’André Antibi , se sont certainement reconnus dans la description de la constante macabre, et ont pu se questionner sur ses pratiques d’enseignants.

P1140353

Corinne Ottomani et André Antibi répondent aux questions du Pavillon Innovation de la Comète Blois centre.

Avec Corinne Ottomani, professeur de mathématiques à Toulouse, André Antibi a décrit le système d’évaluation par contrat de confiance (EPCC*), destiné à supprimer la constante macabre, à établir un vrai climat de confiance dans la classe, à faire travailler les élèves davantage, et à redonner confiance à tous les élèves par une notation « juste ».

En somme, dans la droite ligne du projet diocésain « CAP 2020 », l’occasion nous est donnée de P1140338travailler les relations enseignants / élèves sur des bases pratiques et faciles à mettre en place. Un rapide sondage à mains levées en fin de journée semble indiquer que quelques élèves seront surpris d’avoir de bonnes notes en ce début d’année… pour le bien de tous

* Aujourd’hui, on estime à plus de 50 000 enseignants en France qui organisent leurs évaluations en EPCC. Ce système est vivement recommandé par les instances officielles et parrainé par l’Enseignement catholique.

Pour tout savoir sur la constante macabre et sur ce nouveau système d’évaluation : http://mclcm.free.fr

 

Les Chefs d’établissement font leur rentrée

P1140318Traditionnelle pré-rentrée des Chefs d’établissements des écoles, collèges et lycées de Loir-et-Cher. Avec un objectif affiché d’emblée par le Directeur diocésain : que tous repartent de cette journée enthousiastes, informés et légers ! Il est bien possible que le but ait été atteint…

Course contre la montre à l’école de Lamotte-Beuvron…

CIMG3969La nouvelle école Saint-Jean Bosco de Lamotte-Beuvron va bientôt ouvrir ses portes. Les travaux de rénovation de cet ensemble paroissial qui ont commencé début juin sont en voie d’achèvement. Les peintres s’activent pour offrir un environnement coloré aux enfants qui arriveront à la rentrée !

Soeur Simone Ranger, citoyenne d’honneur de Romorantin

0629 romo directrice notre dame honorée par le SénC’était une surprise concoctée par les responsables de l’Apel (association de parents d’élèves de l’enseignement libre) avec Jeanny Lorgeoux. Lundi, à 14 h, Mme Ranger franchit le perron, et c’est l’étonnement… Le sénateur-maire, accompagné de Roselyne Bretel, élue, mais aussi ancienne enseignante du collège, l’attendent. Ils sont entourés de près de 400 élèves et de leurs professeurs. Les applaudissements fusent. La surprise est totale !

Bertrand Divard et Frédéric Gay de l’Apel annoncent à la directrice la raison de ce sympathique désordre… c’est l’occasion de revenir sur la vie riche de sœur Simone Roger.

Une retraite méritée à 79 ans 

Née à Saint-Amand-Montrond, dans le Cher, sœur Simone Ranger est issue d’une famille de commerçants. Durant l’Occupation, elle se réfugie dans le Limousin, à Bellac, qui est son berceau familial. Elle y connaîtra un drame personnel, puisqu’une fillette d’un des locataires de son immeuble passe sa journée dans un village tout proche… C’est Oradour-sur-Glane. Elle y sera massacrée avec la population par les nazis. Ce soir-là, Simone Ranger croise le père de la fillette, fou de douleur.
Mais la jeune fille s’investit pendant la guerre. Elle nourrit un réfugié juif, caché derrière des fagots. Un jour, les nazis ont fouillé l’immeuble, et n’ont pas découvert cet homme, car la propriétaire les entraîne dans le cellier à vin. « Vous avez été la magnifique complice des Justes qui ont sauvé cet homme », a souligné Jeanny Lorgeoux. Sœur Simone Ranger est arrivée au collège Notre-Dame en 1978, après avoir enseigné à Poitiers, Bellac et Châteauroux. Elle y assume la fonction de directrice tout en enseignant et, aujourd’hui, à 79 ans, elle s’apprête à prendre une retraite bien méritée après 37 ans de fonction dans une ville qu’elle aime. « Avant de partir aider votre communauté à Poitiers, j’ai l’honneur de vous déclarer citoyenne d’honneur de notre ville », a assuré l’élu. Avec Roselyne Bretel, ils lui ont offert la médaille de la ville de Romorantin et une gravure du Carroir Doré sous une ovation !

Pour la prochaine rentrée une trentenaire sœur Fernandes, enseignante qui vient de la même communauté de Poitiers, assurera la fonction de directrice, elle sera assistée d’Adrien Mallet, enseignant.

Texte et photo : la Nouvelle République – Jean-Guy Foucart BOUTONLIEN

Un site web pour les JER !

Pour préparer avec plus de visibilité les journées de l’éducation à la relation de Blois, et pour communiquer avec le monde entier (!) nous avons crée un site web qui présente le projet et permettra les inscriptions en ligne. Bonne visite !

Rendez-vous sur www.jer-blois.org

Capture d’écran 2015-07-01 à 12.20.05

 

 

 

 

Atelier jardinage

Cette année , tous les lundis et les vendredis de 13h à 14h  à partir d’avril jusqu’à fin juin , des  élèves volontaires de 6ème de Sainte-Marie de Blois  passionnés de nature se sont retrouvés au parc pour  l’atelier jardinage  animé par Madame Fitou, professeur de SVT. Ils ont eu le plaisir d’aménager un jardin, de semer, de planter, de voir pousser, de récolter et déguster les  fruits de leur travail .

Atelier jardinage.